Tour d’horizon du Tour : Ko, maître du putting, et Thititkul, vainqueur de l’Ordre du mérite.

Lydia Ko remporte son deuxième titre du circuit en 2021

La Néo-Zélandaise Lydia Ko a réalisé un dernier tour de 65 pour triompher par cinq coups au Aramco Saudi Ladies International présenté par Public Investment Fund. Il s’agit de sa deuxième victoire en 2021, après avoir remporté le LOTTE Championship à Hawaï en avril.

Ko, qui est septième au Rolex Women’s World Golf Rankings, a commencé la journée sur 16-under-par et a bien commencé avec un birdie sur le premier.

La double championne a poursuivi sur sa lancée en réalisant des birdies au cinquième et au septième trou avant de réussir un putt d’aigle sur le neuvième trou par cinq pour atteindre le 31e trou (-5).

Un autre birdie sur le 10th a donné à Ko une avance de six coups et elle a réussi son dernier birdie sur le 13.th pour obtenir un total de 23 sous la normale.

En parlant de son tour final, elle a dit :

« Quand j’étais sur le terrain, j’essayais simplement de jouer le meilleur golf possible. Je savais que beaucoup de grands noms jouaient très bien et c’est un parcours où il y a beaucoup de birdies, donc j’essayais juste d’en avoir ma part et de m’amuser sur le terrain.

« Cela aide quand vous abordez le tour final avec un écart de quatre coups, vous pourriez faire le même score que les autres, mais vous avez ces coups des trois derniers jours. »

Une grande semaine pour les stars du LET

Le Thaïlandais Atthaya Thitikul a terminé une autre semaine réussie sur le circuit avec une deuxième place après un dernier tour de 66 (-6).

Atthaya Thitikul &amp ; Lydia Ko
Atthaya Thitikul &amp ; Lydia Ko – crédit image Ladies European Tour

Le quadruple vainqueur du LET a déclaré :

« J’ai fait de mon mieux aujourd’hui avec chaque coup, mais Lydia a été absolument brillante.

« J’ai beaucoup appris d’elle aujourd’hui, Lydia Ko a l’un des meilleurs jeux courts de tous les temps, son putting était brillant, et chaque coup d’approche qu’elle a joué cette semaine, je peux certainement apprendre à m’améliorer à son contact. »

L’Espagnole Carlota Ciganda et l’Anglaise Alice Hewson sont à égalité pour la troisième place avec un score de 13-under-par, avec des tours de 68 et 69, respectivement.

Ciganda, triple vainqueur de la Solheim Cup, a déclaré :

« Je pense que la semaine a été excellente ; j’aime le parcours et il a été très bien préparé pour nous. J’ai joué très solidement, j’ai touché beaucoup de fairways et de greens, je n’ai pas fait autant de putts que je l’aurais voulu – certaines semaines, ils rentrent, d’autres non. Je suis contente de cette semaine – Lydia et Atthaya ont joué de façon extraordinaire, alors chapeau à elles. »

Ce fut un tour en dents de scie pour Hewson, qui a fait le tour en 37 (+1) après deux birdies, un bogey et un double bogey. Mais la championne de l’Investec SA Women’s Open 2020 a rebondi une fois de plus avec quatre birdies sur le neuf arrière. Elle a déclaré :

« J’ai eu une très bonne semaine, j’ai eu un peu de mal au départ les premiers jours mais j’ai eu une bonne séance de débriefing avec mon coach sur le parcours pour redresser un peu les choses, donc globalement c’était positif. »

Atthaya Thitikul décroche la couronne de la Race to Costa del Sol 2021

Atthaya Thitikul OOM
Atthaya Thitikul – crédit image Ladies European Tour

Grâce à sa deuxième place, Atthaya Thitikul est en tête du Race to Costa del Sol 2021 avec 3 264,46 points à son actif, alors qu’il ne reste plus que deux événements sur le calendrier du LET.

Par conséquent, la star thaïlandaise a décroché la couronne pour la saison 2021 et devient ainsi la plus jeune gagnante du titre.

« C’est un honneur et c’est un sentiment vraiment incroyable de gagner la Race to Costa del Sol cette année dans ma saison de rookie aussi, les mots ne peuvent pas vraiment le décrire. »

Atthaya rejoint également Dame Laura Davies, Carlota Ciganda &amp ; Esther Henseleit en tant que quatrième joueuse à remporter les titres OOM & ; Rookie of the Year dans la même saison.

La Finlandaise Sanna Nuutinen, qui a terminé à la neuvième place en Arabie Saoudite, totalise 1 570,27 points, suivie de Stephanie Kyriacou avec 1 562,74 points.

La Slovène Pia Babnik est quatrième (1 409,89), la Norvégienne Marianne Skarpnord cinquième (1 267,81) et Cowan sixième (1 209,68) après sa cinquième place.

Viktor Hovland défend son titre à Mayakoba

Viktor Hovland Mexique
Viktor Hovland – crédit image Gerry images

Après sa première victoire sur le circuit européen en juin, Viktor Hovland, star de la Ryder Cup, a défendu son titre de champion du World Wide Technology Championship à Mayakoba, au Mexique, grâce à un dernier tour de 67 et une victoire de quatre coups sur Carlos Ortiz.

C’était le troisième titre du Norvégien de 24 ans sur le PGA Tour et il était le premier joueur à défendre le World Wide Technology Championship. Il a commenté sa semaine :

« J’avais l’impression que mon jeu était dans une bonne position au début de la semaine et je savais que ce parcours me convenait très bien, donc j’avais de grandes attentes, mais évidemment, pour que ça se termine comme ça et que je gagne par quatre coups, ça a été une semaine cool. Je ne pouvais pas demander à ce que ça se passe autrement ».

Et quand on lui a demandé comment les deux victoires se comparaient, il a répondu :

« Je dirais que j’ai probablement mieux putté pendant toute la semaine cette année. J’ai l’impression d’avoir encore très, très bien frappé la balle l’année dernière, mais mon jeu court n’était pas aussi précis. J’ai raté un peu trop de putts les deux premiers jours, mais pendant le week-end, j’ai eu vraiment, vraiment chaud. J’ai eu l’impression que, tout au long de la semaine, j’ai joué de mieux en mieux. C’est difficile de comparer parce que l’année dernière était spéciale aussi. »

Cette semaine, le PGA Tour sera à Houston pour le Hewlett Packard Enterprise Houston Open.

Cinquième titre sur le circuit européen pour Thomas Pieters

Thomas Pieters
Thomas Pieters – crédit image Getty images

Thomas Pieters est de retour dans le cercle des vainqueurs après plus de deux ans, après avoir remporté le Portugal Masters à Vilamoura par deux coups à 19-under-par.

Le joueur de 29 ans a tenu tête au leader de la nuit, Matthieu Pavon, et au duo danois Lucas Bjerregaard et Nicolai Hojgaard grâce à un dernier tour de 68.

Le Belge remporte sa première victoire depuis le D+D Real Czech Masters 2019 et revient ainsi dans le top 100 du classement mondial officiel de golf.

 » C’est une sensation incroyable. Cela m’a semblé long entre les victoires mais (caddie) Adam et moi avons travaillé si dur et cela m’a semblé mérité.

« Deux ans, c’est long. J’ai eu un enfant entre-temps, qui parle et court partout, ça me semble long.

« J’ai abordé cette semaine et la semaine prochaine en étant dos au mur. Je n’avais rien à perdre mais tout à gagner. Je n’ai jamais manqué la fin de la Race to Dubai et je ne voulais vraiment pas la manquer. Je me fichais de finir premier, deuxième ou troisième. Je voulais juste y arriver, mais gagner, c’est incroyable. »

Il ne reste que deux tournois dans la saison 2021 de l’European Tour, cette semaine ils se déplacent à Dubaï et à l’AVIV Dubai Championship sur le Fire Course de Jumeriah Golf Estates.

Sur quels autres circuits aimeriez-vous que nous fassions des reportages ? Envoyez-nous un e-mail avec votre demande ici.

Source link