L’autorité australienne de réglementation des valeurs mobilières publie des lignes directrices pour les ETP de crypto-monnaie.

La Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) a publié sa réponse à la consultation publique sur les produits négociés en bourse (ETP) de crypto-monnaies, ainsi que de nouvelles orientations pour le secteur.

Le 29 octobre, l’autorité de régulation a publié un ensemble d’exigences réglementaires pour les fonds qui cherchent à offrir des ETP crypto, y compris des fonds négociés en bourse (ETF) et des produits structurés, après des mois de consultation du secteur initiée fin juin.

Selon les orientations officielles, l’ASIC a jusqu’à présent donné son feu vert aux ETP basés sur les principales crypto-monnaies comme le Bitcoin (BTC) et l’Ether (ETH) et s’attend à ce que d’autres crypto-monnaies servent de base aux ETP à l’avenir :

 » En octobre 2021, le Bitcoin et l’Ether semblent susceptibles de satisfaire les cinq facteurs identifiés ci-dessus pour déterminer les actifs sous-jacents appropriés pour un ETP. Nous nous attendons à ce que l’éventail des crypto-actifs de produits non financiers pouvant satisfaire ces facteurs s’élargisse au fil du temps. »

Pour devenir une base appropriée pour un ETF crypto, les crypto-actifs devraient obtenir un niveau élevé de soutien institutionnel, un marché au comptant mature, un marché à terme réglementé, des fournisseurs de services réputés et expérimentés et des mécanismes de tarification transparents, lit-on dans les orientations.

Pour chaque demande de produit ETF en crypto-monnaie, les bourses agréées doivent évaluer si l’émetteur est en mesure de remplir ses obligations relatives au produit, notamment en assurant une garde sûre et sécurisée ainsi que l’obtention des licences pertinentes.

Dans un réponse à la consultation publique, l’ASIC a également déclaré qu’elle n’exige pas la garde de crypto-monnaies nationales pour les entités émettant des ETF de crypto-monnaies, notant que de telles restrictions limiteraient injustement la concurrence.

« Bien que nous reconnaissions les préoccupations soulevées par les répondants au sujet de la garde d’actifs cryptographiques à l’étranger, telles que les difficultés potentielles de récupération des actifs dans les différentes juridictions, nous considérons qu’il serait inapproprié d’imposer une exigence de garde nationale », peut-on lire dans le document.

Voir aussi : Plus de 40 FNB de devises numériques attendent l’approbation des autorités américaines

Cette nouvelle intervient peu de temps après que le gestionnaire de fonds spéculatifs australien Cosmos Asset Management ait annoncé la création d’un ETF en monnaie numérique. a lancé son ETF lié à l’exploitation minière de crypto-monnaies sur Chi-X Australia le 28 octobre. L’ETF Cosmos Global Digital Miners Access a commencé à se négocier sous le ticker DIGA et suit plusieurs entreprises comme Riot Blockchain, Marathon Digital, Hive Blockchain Technologies, Hut 8 Mining et d’autres.

Le fournisseur australien d’ETF BetaShares se prépare également à lancer un ETF crypto lié à des entreprises du secteur comme Coinbase et MicroStrategy. L’ETF cryptographique serait démarrer à la bourse australienne sous le ticker CRYP la semaine prochaine.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *