Rory McIlroy prend une avance d’un coup lors du dernier tour à Dubaï après avoir réalisé un score de 67.

Rory McIlroy prend une avance d’un coup lors du dernier tour du DP World Tour Championship après un birdie sur le dernier trou qui lui a permis de réaliser un troisième tour de 67 à Dubaï.

L’Irlandais du Nord a déjà remporté deux fois l’événement de fin de saison du Tour européen et une troisième victoire lui permettrait d’enchaîner deux victoires consécutives dans le monde entier après son triomphe sur le PGA Tour à la CJ Cup le mois dernier.

Il n’a pas réalisé cet exploit depuis 2014, lorsqu’il a remporté l’Open Championship, le WGC-Bridgestone Invitational et l’US PGA Championship – son quatrième et dernier succès majeur à ce jour – sur des départs consécutifs.

Cette perspective semblait bien lointaine lorsqu’il a perdu ses trois premiers matches de la Ryder Cup en septembre à Whistling Straits, où sa victoire sur Xander Schauffele en simple a été suivie d’une interview émouvante dans laquelle il a dit avoir le sentiment d’avoir laissé tomber ses coéquipiers.

Depuis, il s’est séparé de son entraîneur Pete Cowen et est retourné vers son mentor de longue date, Michael Bannon, révélant cette semaine qu’il prenait plus personnellement en charge son jeu.

Ce changement semble porter ses fruits et il aborde le dernier tour sur le parcours de la Terre avec un score de 14 sous la normale, un coup d’avance sur l’Anglais Sam Horsfield et deux sur l’Écossais Robert MacIntyre et le Suédois Alexander Bjork.

« J’ai hâte d’y être », a-t-il déclaré. « Je suis exactement là où je veux être. Je veux être dans la course les dimanches dans les tournois de golf et sentir que je suis de retour à jouer de la façon dont je devrais et de la façon qui me permettra de revenir dans la course. Je suis enthousiaste. J’ai hâte d’y aller et d’essayer d’en gagner un autre. »

Entré dans la journée à un coup de la tête après un double bogey sur le dernier jour, McIlroy menait par deux en se remettant d’un bogey initial avec des birdies sur les deuxième, troisième, sixième, neuvième, dixième et quatorzième.

Il a eu de la chance lorsque son coup de départ au 17e trou par trois semblait se diriger vers l’eau mais s’est posé sur les rochers et, bien qu’il n’ait pas pu sauver le par, un birdie sur le dernier trou lui a permis de devancer Horsfield, qui a perdu un coup sur le même trou.

Vainqueur à deux reprises en 2020, Horsfield est à la recherche de la plus grande victoire de sa carrière et a réalisé un 69 le troisième jour après avoir partagé la tête après 36 trous.

« C’était un peu bâclé, ce n’était pas mon meilleur coup », a-t-il déclaré.

« J’ai joué avec Rory quelques fois. C’est un bon gars et j’ai vraiment hâte d’y être. J’essaierai juste de rejouer du bon golf et de voir ce qui se passe. »

MacIntyre a réalisé un putt de 72 pieds pour un birdie sur le quatrième et a ajouté un eagle sur le septième, mais il a également fait un bogey sur le dernier trou après avoir trouvé l’eau lors de son 67.

« Je joue très bien et je m’engage sur chaque coup et j’accepte tout », a-t-il dit. « C’est à ce moment-là que je joue mon meilleur golf ».

Le champion de l’Open, Collin Morikawa, a joué une carte de 69 pour rester à trois coups de la tête et rester en pole position pour devenir le premier Américain à remporter le titre de la Race to Dubai et être couronné numéro un européen.

SCORES EN DIRECT: Suivez tous les derniers classements dans notre centre de scores de golf en direct.


Source link