Pourquoi les télécommunications décentralisées sont nécessaires pour faire du Web3 une réalité

Le monde connaît l’Internet public comme le meilleur réseau de transport et l’épine dorsale de leurs routines quotidiennes. Cependant, si l’on y regarde de plus près, Internet est loin d’être parfait, beaucoup considérant que le réseau n’est pas fiable et que son utilisation est synonyme de problèmes de fiabilité et de performances. Bien que ces défauts aient été autrefois ignorés, la révolution imminente du Web3 a conduit beaucoup à reconnaître à quel point la fondation Internet actuelle est loin de prendre en charge les exigences accrues d’utilisation et de performances qui accompagnent le métaverse, la finance décentralisée (DeFi) et d’autres cas d’utilisation de la technologie blockchain. .

Bientôt, l’expérience de chaque grande entreprise, industrie et consommateur sera façonnée par le métaverse et les technologies qui l’accompagnent. L’une des plus grandes lacunes qui restent à combler est un réseau capable de répondre aux exigences. Après tout, l’infrastructure centralisée dont dépend Internet n’est pas publique ou sans confiance, des violations directes de ce que le domaine numérique dirigé par la blockchain espère réaliser.

Pour illustrer ces préoccupations, les utilisateurs sont encouragés à considérer d’abord le système de routage des données. Ce système utilise un protocole resté inchangé depuis sa création dans les années 1980, couplé à des routes régies par des relations de peering entre géants des télécoms. Aujourd’hui, le routage des données Internet n’est pas contrôlé par l’utilisateur mais par un groupe centralisé de grandes entreprises. Actuellement, les données Internet ne sont pas acheminées pour des performances optimales, de sorte que le trafic de données continue de s’accumuler si un lien spécifique est encombré. Il ne contourne pas la congestion, de sorte que les utilisateurs bénéficient de vitesses Internet plus faibles et que leurs sites Web ou applications préférés ne sont pas accessibles. À première vue, cela pourrait ressembler à un inconvénient mineur; cependant, les expériences immersives, y compris le métaverse, seront paralysées sans un Internet aux performances optimisées.

À l’heure actuelle, il existe un décalage entre les fournisseurs de réseau optimisant les coûts et les expéditeurs de données souhaitant des performances réseau optimales. C’est pourquoi les internautes n’obtiennent souvent pas les meilleurs services possibles. Par conséquent, les réseaux ne tiennent pas compte des décisions de routage qui garantissent que le trafic est acheminé le plus rapidement possible, et des choix dynamiques ne peuvent pas non plus être faits pour éviter les zones de congestion ou de censure.

Dans la configuration centralisée actuelle, les fournisseurs de services Internet contrôlent le routage des données au profit de leurs résultats. Parfois, cela peut se faire au détriment de la latence, de la perte de paquets ou de connexions interrompues pour les utilisateurs finaux, qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un consommateur.

Construire une fondation pour la sécurité

Un autre regard sur la fondation d’Internet indiquerait que le réseau manque de sécurité naturelle. Tout trafic envoyé sur l’Internet public se fait sans cryptage par défaut, une décision qui a été prise dans les années 1970.

Par conséquent, la sécurité et la confidentialité ont dû être traitées par des fournisseurs tiers de chiffrement et d’autres formes d’applications de sécurité. La mise en œuvre du chiffrement à grande échelle s’est avérée décourageante, nécessitant de s’appuyer sur le tiers pour la distribution sécurisée des clés.

Dans le modèle décentralisé émergent de Web3 et de métaverse, les utilisateurs ne veulent pas compter sur des tiers pour le chiffrement et la gestion des clés privées. Un projet ouvert, Syntropiela solution dispose d’un chiffrement intégré par défaut, de sorte qu’il n’y a pas de recours à des tiers externes pour gérer les clés privées, et tout le trafic reste privé et sécurisé d’une extrémité de la connexion jusqu’à l’autre point de terminaison.

Internet appartient aux fournisseurs

Malheureusement, Internet nécessite également des changements en termes de propriété. La majorité des internautes s’appuient aujourd’hui sur un fournisseur comme AT&T ou Comcast, car seul un petit nombre d’entreprises de télécommunications contrôlent la dorsale Internet.

Lorsque le pouvoir est concentré entre les mains de quelques-uns, l’innovation est étouffée et la fiabilité et la performance ne sont pas la priorité absolue. L’intérêt des personnes concernées est susceptible d’être soumis à des coûts élevés et à une gouvernance qui ne tient pas compte de l’intérêt supérieur de ses utilisateurs.

Résoudre les problèmes de réseau

Mener la charge pour résoudre ces problèmes est Syntropie, un projet qui aborde autrement le réseau au cœur de la révolution Web3. En améliorant l’Internet public lui-même et en créant de nouveaux mécanismes incitatifs grâce à un échange Internet ouvert alimenté par son jeton NOIA, Syntropy peut fournir des niveaux de performance de réseau privé à n’importe quel utilisateur. La syntropie recouvre Internet, le faisant passer de son état actuel de nombreux réseaux concurrents et intéressés à un réseau de réseaux holistique, autonome et axé sur le groupe, donnant naissance au véritable Web3 et au métaverse.

La technologie vise à éliminer les goulots d’étranglement et à remédier aux limites de l’Internet existant en faisant de l’optimisation de la sécurité et des performances la norme. En pratique, il remplace le chemin Internet unique par défaut par plusieurs chemins réseau sur Internet qui sont mesurés régulièrement et relaient automatiquement le trafic des participants vers sa destination via le meilleur chemin disponible.

Syntropy a démontré ces améliorations substantielles du réseau avec Entain, un géant mondial des paris sportifs et des jeux qui exploite le DARP de Syntropy, un protocole de couche 0 pour Web3. Entain a depuis constaté une amélioration des performances de son réseau en acheminant les données via les chemins les plus performants, ce qui se traduit par une meilleure expérience pour l’utilisateur final.

Avertissement. Cointelegraph n’approuve aucun contenu ou produit sur cette page. Bien que nous visons à vous fournir toutes les informations importantes que nous pourrions obtenir, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action liée à l’entreprise et assumer l’entière responsabilité de leurs décisions, et cet article ne peut pas non plus être considéré comme un conseil en investissement.