Les fondateurs de Rallye lancent un studio de capital-risque en crypto-monnaie soutenu par un partenaire d’a16z

Deux entrepreneurs de blockchain ont lancé un nouveau fonds de crypto-monnaies conçu pour amorcer des startups Web 3 prometteuses, envoyant un signal fort que le capital-risque regarde les prochains constructeurs de l’Internet décentralisé.

Vendredi, Kevin Chou et Mahesh Vellanki ont dévoilé SuperLayer, un studio d’investissement en crypto-monnaies qui construit des projets Web 3 directement sur le réseau Rally, une plateforme crypto-sociale qui permet aux créateurs et aux artistes de lancer leurs propres monnaies numériques. Le venture studio lancera des projets en interne avant de recruter des chefs de produit pour développer l’activité.

SuperLayer a notamment reçu le soutien d’investisseurs de renom, dont Marc Andreessen de la société de capital-risque Andreessen Horowitz, Chris Dixon, Paris Hilton, Nas, Michael Ovitz, Carter Reum et d’autres. Dans un premier temps, SuperLayer déploiera 25 millions de dollars en investissements de démarrage et continuera à lever des fonds de manière continue.

Kevin Chou a figuré dans le Top 100 de Cointelegraph pour 2020 dans la catégorie de l’adoption. Avant de cofonder Rally avec son collègue Mahesh Vellanki en 2018, Chou était à la tête de Kabam, une société de jeux d’e-sports vendue pour 1 milliard de dollars en 2017.

Relié : La plateforme cryptographique Rally s’engage à verser 12 millions de dollars à des développeurs tiers.

Andreesen Horowitz de Marc Andreessen a été derrière certains des plus grands tours de financement de crypto. Comme l’a rapporté Cointelegraph, la plateforme blockchain Alchemy a récemment conclu un tour d’investissement de série C de 250 millions de dollars qui était dirigé par la société de capital-risque de la Silicon Valley. Plus tôt cette année, la société a lancé le plus grand fonds de capital-risque en crypto évalué à 2,2 milliards de dollars.

Comme l’a rapporté Cointelegraph, le fonds cryptographique d’Andreesen a récemment recruté deux ingénieurs éminents de Facebook pour rejoindre l’entreprise en tant que directeur de la technologie et directeur de la sécurité de l’information, respectivement. Facebook, quant à lui, a changé de nom pour devenir Meta, ce qui reflète l’élargissement de ses ambitions au-delà des médias sociaux, vers le Web 3 et les expériences de réalité augmentée.

Source link