« Quelque chose semble sur le point de se casser » – 5 choses à savoir sur Bitcoin cette semaine

Bitcoin (BTC) commence une nouvelle semaine dans un endroit incertain face à des temps incertains – 40 000 $ sont-ils maintenant une résistance ?

La plus grande crypto-monnaie vient de fermer une quatrième bougie hebdomadaire rouge consécutive, ce qui ne s’était pas produit depuis juin 2020.

Comme les pieds froids sur les perspectives du marché macro continuent d’être la norme, il semble que peu de choses réconfortent les taureaux au début de la semaine – et Bitcoin n’a pas encore fini de se vendre.

Sur le dos de 4 000 dollars de pertes au cours des quatre derniers jours seulement, les objectifs de prix se concentrent désormais sur des nouveaux tests des niveaux de liquidité plus proches de 30 000 dollars.

Tout n’est pas catastrophique – les hodlers à long terme et les participants clés tels que les mineurs affichent une position plus positive en ce qui concerne le Bitcoin en tant qu’investissement.

Dans cet esprit, Cointelegraph examine les forces à l’œuvre lorsqu’il s’agit de façonner l’action des prix BTC dans les prochains jours.

Les malheurs de l’Asie dépassent le soulagement des élections françaises

L’événement externe clé pour les actifs à risque en ce début de semaine est l’élection française, remportée par le président sortant Emmanuel Macron.

Un soupir de soulagement pour les acteurs du marché inquiets d’une victoire surprise de sa rivale d’extrême droite Marine Le Pen, le second mandat de Macron devrait faire monter les actions françaises en particulier à l’ouverture de lundi et l’euro assiégé avec elles.

L’Union européenne, tout comme les États-Unis, est confrontée à un puissant cocktail d’inflation et de marchés obligataires en chute libre, la Banque centrale européenne (BCE) n’ayant néanmoins pas encore pris de mesures décisives pour relever les taux d’intérêt ou réduire son bilan de près de 10 000 milliards de dollars.

Bitcoin est resté insensible à la victoire de Macron, et les actifs à risque sont déjà aux prises avec un ralentissement en Asie lundi alors que le coronavirus en Chine ébranle le sentiment.

L’indice Hang Seng à Hong Kong est en baisse de 3,5 % sur la journée jusqu’à présent, tandis que le Shanghai Composite a perdu 4,2 %.

Avec la crypto en masse fortement corrélée aux mouvements boursiers actuellement, une performance répétée de l’Europe et des États-Unis produirait des signaux directionnels clairs.

« L’inquiétude est que le soutien politique actuel que le gouvernement a déjà mis en place pourrait ne pas être efficace en raison des politiques de Covid car les activités sont modérées », Jenny Zeng, co-responsable des titres à revenu fixe Asie-Pacifique chez la société mondiale de gestion d’actifs AllianceBernstein, Raconté Bloomberg.

Même avant les pertes de lundi, la semaine dernière a déjà été douloureuse pour les actions, comme l’a noté le commentateur des marchés Holger Zschaepitz.

« Les actions mondiales ont perdu 3,3 milliards de dollars en plafond mkt cette semaine alors que les actions américaines – après avoir culminé jeudi matin – ont connu une baisse constante alors que les investisseurs semblent reconsidérer pourquoi ils ont acheté des actifs à risque dans un monde rempli de tant d’incertitudes », a-t-il déclaré. Raconté Les utilisateurs de Twitter dimanche.

« Des actions mondiales d’une valeur de 107,6 milliards de dollars, soit 127 % du PIB. »

Graphique de la capitalisation boursière mondiale de Bloomberg. Source : Holger Zschaepitz/Twitter

UN autre message a signalé que le soi-disant indicateur Buffett – le ratio de la valorisation totale du marché boursier américain au PIB – se situait toujours dans ce qu’il a appelé un territoire «problématique» à plus de 100%.

La force du dollar est de retour en force

Le dollar américain est une composante du paysage macro fermement en mode haussier – au grand dam des commerçants de crypto.

L’indice monétaire du dollar américain (DXY), après avoir atteint des sommets de deux ans la semaine dernière, semble maintenant poursuivre sa tendance haussière.

À 101,61 au moment de la rédaction, DXY remet en question ses performances à partir de mars 2020, lorsque le crash du coronavirus a fait chuter les actifs dans le monde entier.

La force du dollar a rarement été une aubaine pour Bitcoin, et la corrélation inverse, bien que critiquée par certains, semble être fermement maîtrisée ce mois-ci.

Graphique en bougies BTC/USD sur 1 semaine par rapport à l’indice monétaire du dollar américain (DXY). Source : TradingView

« On dirait que le développeur DXY a annoncé une gravure de jeton ou quelque chose comme ça », a déclaré le commerçant populaire Crypto Ed plaisanté en réponse au dernier déménagement.

Pour Preston Pysh, hôte du réseau de podcasts de l’investisseur, quelque chose ne va pas.

« Nous avons obtenu que la BoJ mette en œuvre le contrôle de la courbe de rendement alors que le yen s’effondre et nous avons la FED sur le point d’augmenter de 50 points de base tandis que le dollar atteint de nouveaux sommets », a-t-il déclaré. averti Lundi.

« Quelque chose donne l’impression qu’il est sur le point de se casser… »

Le graphique hebdomadaire imprime la quatrième bougie rouge consécutive

Bitcoin est tout sauf rose ce lundi. Alors que le week-end a réussi à éviter une volatilité importante, la clôture hebdomadaire a tout de même déçu, se situant juste en dessous du niveau de la semaine dernière.

Cela signifie néanmoins qu’il y a maintenant quatre bougies rouges d’affilée sur le graphique hebdomadaire, ce que Bitcoin n’a pas vu depuis juin 2020, les données de Cointelegraph Markets Pro et TradingView spectacles.

La tendance à la baisse s’est ensuite poursuivie du jour au lendemain pour voir le BTC / USD tomber en dessous de 39 000 $, une position qu’il maintient au moment de la rédaction.

Graphique bougie BTC/USD 1 semaine (Bitstamp). Source : TradingView

Les traders surveillent diverses caractéristiques du graphique pour trouver des indices sur la prochaine direction de la paire, mais les idées haussières sont décidément rares et espacées.

Pour le commerçant et analyste populaire Rekt Capital, c’est le nuage Ichimoku qui se profile au-dessus de la tête qui entraînerait des pertes supplémentaires pour Bitcoin.

L’analyste populaire Cheds, auteur de Trading Wisdom, envisageait quant à lui un passage potentiel sous la moyenne mobile de 200 périodes sur le graphique à trois jours.

Ce serait important, a-t-il soutenu au cours du week-end, car la dernière fois que cela s’est produit après une course haussière était le creux du marché baissier de 2018.

« Pas une prédiction, juste une observation », a-t-il mis en garde.

Au sujet de décembre 2018 et de son plancher de 3 100 $, Matthew Hyland, connu sous le nom de Parabolic Matt sur Twitter, a produit d’autres comparaisons entre cette période et l’action actuelle des prix BTC.

Sur des délais plus longs, a-t-il dit, détenir 37 600 $ est désormais « crucial ».

« À la recherche de ce balayage, à ce moment-là, je chercherai des signes d’un rallye de secours à partir duquel jouer », a déclaré Crypto Tony, un autre expert de Twitter. ajoutée lundi dans le cadre de sa propre analyse.

Hodlers a établi un nouveau record

La nature « instable » de l’action des prix à court terme sur Bitcoin en fait un commerce sans intérêt pour quiconque sauf les joueurs les plus expérimentés.

En tant que tel, il n’est peut-être pas surprenant que la majorité des hodlers choisissent de rester sans intervention et de faire ce qu’ils font le mieux.

Cela se reflète désormais dans les données en chaîne, qui montrent que la proportion de l’offre de Bitcoin qui est restée inactive pendant au moins un an est désormais à son plus haut niveau.

Citant des chiffres de la société d’analyse en chaîne Glassnode, l’économiste Jan Wuestenfeld a noté que cela se traduit par un approvisionnement plus « plus ancien » – proportionnellement, plus de pièces sont conservées plus longtemps que dépensées.

Selon Glassnode, l’offre désormais inactive depuis un an ou plus a cassé 64% pour la première fois jamais enregistrée.

Ondes HODL, un indicateur Glassnode montrant les pièces hodled de tous âges, confirme quant à lui la tendance. Depuis décembre 2021, la tranche d’approvisionnement de 1 à 2 ans a augmenté plus que toute autre – de moins de 10 % puis à près de 15 % à partir de cette semaine.

La tranche 3-5 ans des pièces hodled a également augmenté sa présence au premier trimestre.

Graphique Bitcoin HODL Waves. Source: Capital déchaîné

Les fondamentaux pointent toujours vers la lune

Ce ne sont pas seulement les hodlers occasionnels et inébranlables qui refusent obstinément de réduire leur exposition au BTC malgré les sombres perspectives.

En relation: Top 5 des crypto-monnaies à surveiller cette semaine: BTC, DOT, XMR, APE, CAKE

Un regard sur les fondamentaux du réseau Bitcoin montre que les mineurs sont également tout sauf baissiers lorsqu’il s’agit d’investir.

Une histoire fréquente cette année mais néanmoins impressionnante étant donné que le prix évolue dans la direction opposée, le taux de hachage et la difficulté du réseau Bitcoin devraient tous deux atteindre de nouveaux sommets historiques cette semaine.

En fonction de la performance des prix, la difficulté devrait s’ajuster en autour de 2,9 % en deux jours, établissant un nouveau record de 29,32 billions dans le processus.

Soulignant la concurrence pour participer à l’exploitation minière, la difficulté rejoint le taux de hachage – une estimation de la puissance de traitement dédiée à la blockchain – qui est déjà à son plus haut niveau jamais atteint.

Les estimations varient selon la source, mais les données brutes de MiningPoolStats souligne la tendance «à la hausse seulement» en ce qui concerne le taux de hachage – un déclencheur clé, selon certains, pour la performance haussière ultérieure des prix.

Tableau des taux de hachage Bitcoin (capture d’écran). Source : MiningPoolStats

La tendance à l’augmentation du taux de hachage n’est pas nouvelle, entre-temps, ayant été prévue depuis longtemps alors que l’investissement continue de croître.

Comme Cointelegraph l’a rapporté, début avril, 20% de l’exploitation minière de Bitcoin était entreprise par des sociétés cotées en bourse.

Les vues et opinions exprimées ici sont uniquement celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de Cointelegraph.com. Chaque mouvement d’investissement et de trading comporte des risques, vous devez mener vos propres recherches lors de la prise de décision.