Paul George présente son admiration pour son ancien coéquipier Pat Beverley pour son énergie et ses bouffonneries à la tête des T-Wolves

Bien qu’il ait raté la chance de remplir la septième tête de série de la Conférence de l’Ouest avec les Clippers de Los Angeles, Paul George n’a toujours que de l’amour à la fin de la journée pour Patrick Beverley.

Après s’être retrouvé à Minneapolis avant le début de la saison, Beverley a construit la culture et l’identité manquantes dont les jeunes Timberwolves avaient envie depuis quelques années, et George ne peut qu’offrir son respect aux efforts et au dévouement retentissants du meneur de jeu vétéran.

Frappant le podium après que les Clippers se soient effondrés après un blitz de fin de quart par les T-Wolves lors de la compétition Play-In, 109-104, le swingman vedette s’est souvenu et a applaudi les bouffonneries électrisantes de Beverley qui ont donné au Minnesota et à tous ses fidèles un coup de pouce bien nécessaire au sein du centre cible.

Beverley était le cœur et l’âme incontestés des Clippers de 2017 à l’année dernière, car il a été expédié la dernière intersaison par la franchise et a maintenant trouvé une nouvelle maison dans la ville jumelle. George ne peut que se réjouir que son ancien coéquipier continue de s’épanouir aux côtés d’un club prometteur comme les Timberwolves.

George et les Clippers ont encore une chance de décrocher la place restante en séries éliminatoires dans l’Ouest. Ils rentreront chez eux à Los Angeles et attendront le vainqueur entre le match à élimination directe Play-In des Pélicans de la Nouvelle-Orléans et les Spurs de San Antonio mercredi.