Le Lokomotiv ouvre la voie à la prochaine génération de basketteurs russes.


Par Antigoni Zachari / info@eurohoops.net

Le basket-ball russe a certainement connu son lot de jours de gloire. Des clubs dominants avec de grands objectifs et des joueurs de marque se sont imposés dans la Turkish Airlines EuroLeague et la 7DAYS EuroCup, remportant neuf titres dans les deux compétitions au cours des 15 dernières années et terminant six fois vice-champions.

Ces dernières années, cependant, nous n’avons pas beaucoup entendu parler des jeunes espoirs russes, mais le Lokomotiv Kuban Krasnodar, puissance de l’EuroCup, a l’intention de changer ce récit.

Le Lokomotiv a pris la décision délibérée de bousculer le statu quo en incorporant six jeunes talents dans son équipe pour la saison actuelle de l’EuroCup.

Le projet a démarré au cours de la saison précédente, mais il n’a pas pris vie du jour au lendemain. Le Lokomotiv a nourri des espoirs pendant des années dans son système de formation, attendant le bon moment pour les incorporer dans l’équipe première.

C’est le cas de l’attaquant Andrei Martiuk. L’espoir né en 2000 a rejoint le Lokomotiv-2 en 2018 après avoir grandi dans l’équipe junior du club ukrainien BK Dnipro. Martiuk a fait ses débuts avec l’équipe première la saison dernière et n’a cessé de monter en puissance depuis. Après un début lent dans la campagne actuelle, où il n’a joué que quelques minutes dans les deux premiers concours, il a eu son moment de percée contre Boulogne Metropolitans 92. Martiuk a marqué 15 points et pris 6 rebonds pour un PIR de 22, tous des records pour sa carrière de 20 matchs d’EuroCup.

Au vu de la liste des joueurs, la profondeur a été un problème pour le Lokomotiv cette saison. D’un côté, il y a les superstars établies que sont Errick McCollum, Johnathan Motley et Alan Williams. De l’autre, il y a plusieurs jeunes joueurs avec une expérience limitée de l’EuroCup. Mais d’une manière ou d’une autre, il y a un équilibre.

Un autre exemple est le garde Zakhar Vedischev, qui a saisi sa chance de briller dans un arrière-court chargé. Produit de l’équipe du Lokomotiv-2, Vedischev, qui est aussi le fils du président du club Andrey Vedischev, a déjà un riche CV. Il a commencé à jouer au basket en Floride avec la Montverde Academy en 2017 avant de revenir en Russie pour rejoindre la deuxième équipe. Ses débuts dans l’équipe principale ont suivi pendant la saison 2019-20 écourtée par la pandémie, puis le garde a rejoint l’université d’État de l’Utah en NCAA. Aujourd’hui, il est de retour au Lokomotiv pour sa deuxième saison d’EuroCup. Celle-ci a commencé avec les meilleurs présages, lorsque Vedischev a versé 14 points tout en réalisant 4 des 6 tirs à trois points lors de son début de saison, une victoire contre le Slask Wroclaw.

L’entraîneur principal Evgeny Pashutin a certainement l’œil pour les prospects, et l’organisation du Lokomotiv a été totalement favorable à ses choix en vue de l’avenir du club et, finalement, de l’avenir du basket-ball russe. Il n’est pas étonnant que le Loko ait également signé des contrats à long terme avec l’attaquant Sergey Dolinin (né en 2000), le gardien Vladislav Emchenko (2000) et le centre Valerii Kalinov (1999).

Emchenko s’est retrouvé dans un rôle clé lors de l’ouverture de la saison lorsqu’il a joué 23 minutes dans une victoire contre MoraBanc Andorra. Il a produit 7 points et a été un élément clé des plans défensifs de Pashutin. Le jeune garde fait déjà de grands progrès et, à son crédit, il est un remplaçant précieux lorsque le Lokomotiv a besoin d’énergie sur le terrain. Alors que le reste de ses coéquipiers profitent d’une pause dans l’EuroCup, Emchenko a vu ses efforts récompensés puisqu’il a été sélectionné dans l’équipe nationale russe senior pour les qualifications de la Coupe du monde de novembre, pour la première fois de sa carrière.

Et ce n’est pas tout, le plan de formation du Lokomotiv doit encore donner à l’équipe senior. Dolinin et Kalinov ont tous deux rejoint la deuxième équipe en 2018, avec une gestion légèrement différente.

Dolinin avait commencé sa carrière de joueur avec l’équipe U18 du CSKA Moscou. Il s’agit en fait de sa troisième saison en EuroCup, même si nous ne l’avons pas encore vu prendre beaucoup de temps sur le parquet. Jusqu’à présent, il est plus actif dans la VTB League. De même, Kalinov n’a pris part qu’à deux matchs avec un temps de jeu limité, compte tenu de la percée de Johnathan Motley et du retour d’Alan Willams dans l’équipe.

Sasha Shcherbenev est un autre ajout intriguant pour le Lokomotiv cette saison. Le gardien né en 2000 a atterri dans la deuxième équipe à 16 ans et a même fait ses débuts professionnels avec la première équipe à 17 ans. Après s’être séparé du club pendant deux saisons, au cours desquelles il a été prêté au Spartak et à Iekaterinbourg, il est revenu pour la campagne 2021-22 et a participé à quatre matchs de l’EuroCup. Sa plus grande contribution a eu lieu lors de la victoire contre Slask Wroclaw, où il a récolté 7 rebonds et marqué 3 points en 15 minutes.

Jusqu’à présent, le mouvement de jeunesse du Lokomotiv porte ses fruits. L’équipe est deuxième du groupe A de l’EuroCup, partageant un bilan de 4-1 avec Joventut Badalona – qui, curieusement, est un autre club qui met l’accent sur ses jeunes joueurs.

Source link