L’Assemblée de l’État de New York adopte l’interdiction des nouvelles mines BTC qui n’utilisent pas d’énergie verte

L’Assemblée de l’État de New York a adopté un projet de loi tard le mardi 26 avril qui interdirait pendant deux ans toutes les nouvelles installations d’extraction de crypto-monnaie de preuve de travail (PoW) dans l’État qui utilisent un carburant à base de carbone pour alimenter leurs opérations.

Le facture parrainé par Anna Kelles imposerait non seulement une suspension de deux ans sur l’approbation de toute nouvelle mine de Bitcoin, le moratoire proposé empêcherait également le renouvellement des permis délivrés aux mineurs de crypto-monnaie PoW existants utilisant de l’énergie à base de carbone s’ils cherchent à augmenter la quantité d’électricité consommé.

Le projet de loi a recueilli le soutien dont il avait besoin pour passer, avec 95 voix pour, 52 contre et sera maintenant porté par le sénateur Kevin Parker pour un vote au Sénat. En cas de succès, il sera ensuite remis au gouverneur Kathy Hochul qui pourra opposer son veto au projet de loi ou le signer.

État actuel du projet de loi A7389C au 27 avril. La source.

Le Département de la conservation de l’environnement (DEC) serait chargé par le projet de loi de préparer une « déclaration d’impact environnemental générique » pour numéroter, localiser et évaluer la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre des mineurs PoW et leur impact sur la santé publique.

Lié: Les législateurs américains sonnent l’alarme à l’EPA au sujet des préoccupations environnementales liées à l’extraction de crypto

Le groupe de défense de l’industrie de la crypto-monnaie, la Blockchain Association, avait précédemment appelé les résidents «pro-tech, pro-innovation, pro-crypto» de New York à s’opposer au projet de loi, qu’ils réclamation a donné lieu à des milliers de messages aux législateurs.

L’association mentionné qu’environ trois heures de débat ont eu lieu sur le projet de loi, démontrant ce qu’ils croient être une « plus grande opposition à l’interdiction minière que ne le croyaient les partisans ». Dans un tweeter Aujourd’hui, l’équipe a déclaré qu’elle dirigerait son énergie vers le Sénat de New York pour faire échouer ce qu’elle appelle le « projet de loi anti-technologie ».

Les propositions d’interdiction des crypto-monnaies de preuve de travail pour des raisons environnementales sont de plus en plus courantes. Une proposition similaire appelée projet de loi sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA) a été rejetée de justesse au Parlement européen fin mars, les législateurs y envisageant même d’interdire le commerce de Bitcoin pour faire appliquer l’interdiction proposée de l’exploitation minière.