La lutte pour le titre de Joueuse de l’année de la LPGA alimente la rivalité entre Jin Young Ko et Nelly Korda.

Pour certains, la beauté de la course au titre de LPGA Rolex Player of the Year réside dans le fait que tout se résume à de simples mathématiques, et Jin Young Ko savait exactement ce qu’il fallait faire pour remporter le titre pour la deuxième fois : gagner le CME Group Tour Championship.

La course qui a duré toute la saison s’est jouée lors du dernier tour de l’année, les deux meilleurs joueurs du monde s’affrontant côte à côte dans le groupe final. Ko a délivré un coup de grâce en réalisant un score de 63, meilleur score de sa carrière, pour remporter le tournoi et battre la numéro un mondiale Nelly Korda de 14 points pour remporter le titre de POY.

Cette victoire a mis fin au premier chapitre de ce qui devrait être une rivalité à long terme entre les deux joueurs. Ko, qui est la première joueuse sud-coréenne à remporter deux fois le POY, a remporté cinq titres LPGA cette année contre quatre pour Korda.

« Je me sens un peu triste pour Nelly », a déclaré Ko, « mais j’ai eu un peu plus de chance qu’elle ».

Le circuit n’a pas connu une saison comme celle-ci – avec deux joueuses qui se renvoient la balle – depuis qu’Ariya Jutanugarn et Lydia Ko ont gagné cinq et quatre fois, respectivement, en 2016.

« Elles ont deux jeux très différents », a déclaré Lydia Ko, qui a dit qu’elle se sentait comme une troisième roue en jouant aux côtés de la paire au premier tour du CME. « Même si leurs forces peuvent être similaires, leurs jeux sont très différents.

« Je pense que cela montre simplement qu’il y a beaucoup de talent ici. Il n’y a pas besoin d’un seul type de joueur pour être si dominant. Il peut être très différent. »

La première moitié de l’année a sans aucun doute appartenu à Korda, qui a remporté son premier titre majeur au KPMG Women’s PGA ainsi que l’or olympique à Tokyo. La médaille d’or ne compte toutefois pas pour le titre de Joueuse de l’année, car il ne s’agit pas d’un événement officiel de la LPGA. Certains pensent que cela devrait changer.

Taïwan : les jupes tournantes de la LPGA 2021

Nelly Korda et Jin Young Ko lors du Taiwan Swinging Skirts LPGA au Miramar Golf Country Club, le 31 octobre 2019, à New Taipei City, à Taïwan. Photo par Suhaimi Abdullah/Getty Images

Ko a participé à 19 événements officiels de la LPGA cette saison, contre 17 pour Korda, ce qui lui donne plus d’occasions de collecter des points. Seuls les classements dans le top 10 rapportent des points, qui valent le double dans les tournois majeurs. Ko a mené le circuit avec 13 top 10 cette saison, contre 10 pour Korda.

La régularité de Ko dans la seconde moitié de la saison était carrément légendaire. Sa série de 14 tours consécutifs dans les 60 a égalé un record détenu par Annika Sorenstam et So Yeon Ryu.

Ko a remporté cinq de ses neuf derniers tournois en 2021 et s’est avéré être un magicien du dimanche, accumulant une moyenne de 66,89 au tour final pendant cette période. Lors de ses neuf derniers départs, 29 des 33 tours ont été dans les 60, et elle a eu plus de victoires que de tours dans les 70. Elle a atteint 87,8 % des greens pendant cette période.

Pendant le CME, Ko a frappé 63 greens consécutifs en régulation tout en luttant contre une douleur au poignet gauche qui s’est manifestée pour la première fois au printemps. Elle ne s’est pas échauffée à frapper des coups complets autres qu’un wedge pendant toute la semaine à Naples. Ko prévoit de passer une IRM sur son poignet à son retour en Corée du Sud.

Lorsqu’on lui a demandé si elle aurait pu gagner davantage si elle avait été en bonne santé, elle a répondu oui.

« Le début de l’année, peut-être en mai, juin et juillet, n’était pas bon », a-t-elle dit. « Mais surtout Tokyo était si mauvais. Alors je veux juste retourner à Tokyo maintenant. »

Ko est le type de joueuse qui se montre à la hauteur d’une occasion, qu’il s’agisse d’un pari sur un birdie pour un dîner avec son caddie David Brooker ou d’un titre de joueuse de l’année. Elle réagit aux carottes. Alors que certains joueurs tentent de minimiser les objectifs élevés, Ko est du genre à faire des calculs chaque fois qu’elle remporte un trophée. Il faut 27 points pour se qualifier pour le Hall of Fame de la LPGA, et Ko sait mieux que quiconque qu’elle n’en est plus qu’à 10 points.

En quatre petites années sur le circuit, Ko a remporté 12 titres, dont deux majeurs, et n’a manqué que deux cuts en 70 départs. Pour ce qui est de la suite des événements, Ko a déclaré qu’elle allait mettre à la banque ce qui reste du chèque de 1,5 million de dollars après impôts et s’installer en Corée du Sud pour la saison morte.

« Je veux profiter de Noël », a-t-elle déclaré. « Je ne veux pas encore penser au calendrier de l’année prochaine. Mais j’ai eu une année incroyable, cinq fois gagnée, et j’en suis très heureuse. »

Source link