Grayscale renouvelle Push avec SEC pour Bitcoin Spot ETF

Grayscale a renouvelé une campagne de plusieurs mois pour persuader la Securities and Exchange Commission d’approuver la conversion du Bitcoin Trust de 40 milliards de dollars de la société d’investissement cryptographique en un fonds négocié en bourse (ETF).

Les ETF regroupent des titres comme des actions ou des matières premières, et permettent aux investisseurs d’acheter des actions de ces lots sans posséder directement les actifs. Il existe deux principaux types de Bitcoin ETF : contrats à terme Bitcoin (contrats dérivés qui spéculent sur le prix de la crypto-monnaie) et spots Bitcoin (qui fonctionnent sur le prix actuel de Bitcoin).

Grayscale cherche à créer ce dernier, un ETF spot Bitcoin. Ce serait le premier du genre : bien que la SEC ait jusqu’à présent approuvé quatre ETF à terme Bitcoin, elle n’a pas approuvé un seul ETF au comptant Bitcoin. (Ni Grayscale ni la SEC n’ont immédiatement répondu aux demandes de commentaires de Décrypter.)

Dans une lettre envoyée la semaine dernière à la SEC, vue par le Financial Timesles avocats de Grayscale ont fait valoir que la manière dont l’organisme de réglementation a approuvé le quatrième ETF à terme Bitcoin, Teucrium, plus tôt ce mois-cia ouvert la porte à un ETF spot Bitcoin.

Les avocats de Grayscale ont fait valoir que les trois premiers ETF à terme Bitcoin avaient été approuvés par la SEC en vertu de la loi sur les sociétés d’investissement de 1940. L’ETF Teucrium, cependant, a été approuvé en vertu de la loi sur les valeurs mobilières de 1933, une première. La SEC avait indiqué précédemment que la loi de 1940 offrait certaines protections aux investisseurs non couvertes par la loi de 1933. L’implication est que parce que les ETF au comptant Bitcoin ne pouvaient pas être déposés via la loi de 1940, ils offraient une protection insuffisante aux investisseurs.

Les avocats de Grayscale ont sauté sur l’approbation de Teucrium via l’acte de 1933 : « Nous pensons que l’ordonnance de Teucrium confirme le point fondamental… [that] lorsqu’il s’agit d’approuver [exchange traded products]il n’y a aucune raison de traiter les produits bitcoin au comptant différemment des produits à terme bitcoin.

La SEC se prononcera probablement sur l’application ETF de Grayscale d’ici juillet. Il y a quelques semaines à peine, le PDG de Grayscale, Michael Sonnenshein, a déclaré il envisagerait de poursuivre la SEC si l’offre est rejetée. Juste après la publication de l’arrêt Teucrium, Sonnenshein tweeté qu’en ce qui concerne la prétendue différence entre les ETF à terme Bitcoin et les ETFS au comptant Bitcoin, la SEC « ne peut plus citer à juste titre la loi des années 40 comme étant le facteur de différenciation ».

Le meilleur de Décrypter directement dans votre boîte de réception.

Recevez les meilleures histoires organisées quotidiennement, des résumés hebdomadaires et des plongées profondes directement dans votre boîte de réception.