DeMar DeRozan : « Je peux faire la liste de tous ceux qui n’ont pas été pris en compte, qui ont été ignorés ».

Mardi soir, les Bulls ont remporté leur deuxième victoire consécutive au Staples Center, en battant les Lakers 121-103. Chicago a été mené par l’attaquant DeMar DeRozan, qui a inscrit 38 points, son meilleur score de la saison. C’est la cinquième fois qu’il marque au moins 30 points au cours des neuf derniers matchs.

Jusqu’à présent, DeRozan a été une pièce essentielle dans le début de saison 10-4 de l’équipe, avec une moyenne de 26,9 points par match, 5,4 rebonds, 4,1 passes et 51% de réussite sur le terrain. Pour l’instant, il est classé troisième de la Ligue pour le nombre de points marqués depuis le début de la saison.

Selon Jamal Collier de ESPNDeRozan est conscient que ses détracteurs le qualifient de « lessivé » et remettent en question ses capacités :

« Je peux énumérer la liste des personnes qui ont été exclues, qui ont été ignorées », dit DeRozan, par ESPN. « J’ai tellement de choses sur les épaules que je dois porter. Je veux juste être un gagnant et profiter de ce voyage. On ne peut pas jouer à ce jeu pour toujours, alors je veux en profiter au maximum. »

A 32 ans, DeRozan ne voit pas son âge comme un « problème » ou une « limite » à la façon dont il peut continuer à contribuer aux Bulls :

« Je n’ai jamais regardé l’âge comme étant un problème », a ajouté DeRozan. « Je ne l’ai jamais regardé. Les gens mettent la limite d’âge sur tout, et je ne l’ai jamais fait. La façon dont je travaille, la façon dont je prends soin de mon corps, la façon dont je me prépare, je savais ce que j’étais capable de faire. J’ai simplement pris des chemins différents ces deux dernières années de basket-ball, en essayant de faire ce qu’il faut, de trouver une solution.

« Cette fois, le fait de savoir que mes capacités étaient toujours là, je n’ai jamais perdu confiance. Je n’ai jamais pensé que je ne pouvais pas être qui j’étais avant. Chicago m’a permis d’être complètement moi-même. »

Source link