Bacon Protocol propose les premiers « prêts hypothécaires NFT » du secteur.

Le prêteur hypothécaire décentralisé Bacon Protocol a frappé ses sept premiers prêts hypothécaires sous forme de jetons non fongibles, ou NFT, offrant aux investisseurs et aux emprunteurs de nouvelles options pour accéder au marché des prêts hypothécaires résidentiels.

Le taux d’intérêt pour chaque hypothèque NFT varie de 1,5 % à 3,1 % sur des propriétés dans quatre États américains, a révélé la société mercredi. C’est le taux d’intérêt que les emprunteurs paient après avoir contracté leur prêt hypothécaire par le biais de Bacon Protocol. À titre de comparaison, le taux hypothécaire moyen aux États-Unis se situait entre 2,27 % et 2,98 % pour la semaine se terminant le 10 novembre, selon selon Freddie Mac. L’hypothèque à taux fixe de 30 ans a atteint un sommet à 3,14 % le 28 octobre.

Les taux hypothécaires aux États-Unis ont augmenté récemment mais restent bien en dessous de la moyenne historique. Source : Freddie Mac

La plateforme hypothécaire décentralisée de Bacon, lancée en septembre, donne aux propriétaires la possibilité d’échanger un privilège sur leur propriété contre un NFT qui représente une partie de sa valeur. En mai de cette année, la startup blockchain Propy est devenue la première entreprise à lancer un NFT immobilier, offrant un cas d’utilisation tangible pour les contrats intelligents sur le marché du logement résidentiel. Alors que Propy a mis aux enchères un appartement physique en tant que NFT, Bacon Protocol frappe des hypothèques qui financent des propriétés résidentielles.

Les NFTs de Bacon Protocol sont basés sur des prêts intelligents qui sont développés par l’initiateur de la plateforme LoanSnap, qui utilise l’intelligence artificielle pour déterminer l’éligibilité des prêts hypothécaires. « Les NFT fonctionnent en enveloppant le privilège sur la maison, tandis que le protocole prête ensuite contre le NFT », explique Bacon Protocol. Une fois qu’un NFT hypothécaire est frappé, il est envoyé au propriétaire de la maison qui effectue ensuite des paiements directement à Bacon Protocol.

Voir aussi : Le deuxième plus grand prêteur hypothécaire américain acceptera les paiements en cryptomonnaie cette année

Plus d’une décennie après la crise financière de 2008, qui a été ponctuée par l’effondrement des prêts hypothécaires à risque, le marché hypothécaire résidentiel semble mûr pour être perturbé. En plus de donner aux propriétaires la possibilité d’échanger un privilège sur leur propriété contre un NFT à des taux d’intérêt inférieurs, Bacon Protocol entend faciliter les investissements sur le marché grâce à son jeton bHome, qui est adossé à des USD Coin, des privilèges et des prêts sur des propriétés américaines.

Karl Jacob, cofondateur de Bacon Protocol, a déclaré que « l’industrie hypothécaire n’est pas destinée à être remplacée, mais à être construite avec de nouvelles technologies », ajoutant que « les NFT et les smart contracts s’intègrent parfaitement dans le monde du prêt, car ils sont similaires à de nombreux arrangements juridiques dans l’immobilier, avec une technologie et des caractéristiques améliorées. »