Thomas Pieters remporte le Portugal Masters après un final dramatique à Vilamoura.

L’ancienne star de la Ryder Cup, Thomas Pieters, a gardé son sang-froid lors d’un après-midi chaotique à Vilamoura, en signant un 68 final et en remportant le Portugal Masters.

Le Belge a entamé la dernière journée en partageant une avance de quatre coups avec Matthieu Pavon, mais il s’est retrouvé deux fois derrière à sept trous de la fin, alors que le Français semblait serein dans sa quête d’une première victoire sur le circuit européen.

Mais tout a changé au 12e trou, un par cinq, lorsque Pavon a mis deux balles dans l’eau pour faire un triple-bogey. Pieters a fait un birdie dans un swing de quatre coups qui lui a donné un avantage de deux coups.

Pieters a lui aussi trouvé de l’eau au 14e et il y avait une égalité à trois en tête dans les derniers instants, mais le Danois Nicolai Hojgaard – qui a grimpé au classement avec un 64 final – a fait un bogey au dernier trou et Pavon a laissé tomber un coup sur le par cinq du 17e après avoir trouvé de l’eau.

Une fois la pression retombée après avoir vu l’erreur de son partenaire de jeu, Pieters a mis un fer cinq à 20 pieds sur l’avant-dernier trou et un birdie en deux coups a été suivi d’un par sur le dernier trou. Il a terminé à 19 sous la normale, deux coups devant Pavon, Hojgaard et un autre Danois, Lucas Bjerregaard.

Pieters a remporté la dernière épreuve de qualification pour la Ryder Cup 2016 au Danemark afin d’obtenir une wild card et a récompensé la confiance du capitaine Darren Clarke en marquant quatre points pour l’Europe dans un effort perdu.

Il n’avait gagné qu’une seule fois depuis lors, au Masters tchèque de 2019, mais sa cinquième victoire sur le circuit européen signifie qu’il sera qualifié pour le championnat DP World Tour de fin de saison.

« C’est vrai (que cela semble long) », a-t-il déclaré. « Deux ans, c’est long. J’ai eu un enfant entre-temps, qui parle et court partout, c’est vrai que ça semble long.

« J’ai abordé cette semaine et la semaine prochaine en étant dos au mur. Je n’avais rien à perdre mais tout à gagner.

« Je n’ai jamais manqué la fin de la course de Dubaï et je ne voulais vraiment pas la manquer. Je me fichais de finir premier, deuxième ou troisième. Je voulais juste y arriver, mais gagner est incroyable. »

Pavon a terminé sa semaine avec un 70, tandis que Bjerregaard a joué un 66.

L’Anglais Matthew Jordan a terminé à 13 sous, deux coups devant son compatriote Richard Bland.

SCORES EN DIRECT: Découvrez tous les derniers scores et classements dans notre site web. centre de scores de golf en direct.

Source link