Les 3 premiers ETF crypto australiens manquent tous le jour du lancement

Le lancement des trois premiers fonds négociés en bourse (ETF) Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) d’Australie, prévu pour aujourd’hui, a été retardé en raison d’autres « vérifications » devant être effectuées.

L’échange listant le Bitcoin Spot ETF de Cosmos Asset Management, Cboe Australia, a publié un déclaration tard mardi indiquant que « les vérifications standard avant le début de la négociation sont toujours en cours » et qu’une « nouvelle mise à jour sera fournie dans les prochains jours ».

Cboe a émis le même avis concernant deux ETF au comptant émis par 21Shares dont le lancement est également prévu aujourd’hui, un ETF Bitcoin et un ETF Ethereum.

On ne sait pas pourquoi les produits sont retardés avec l’Australian Financial Review rapports qu’un « fournisseur de services en aval » – une entité telle qu’un courtier principal ou une grande institution ayant le pouvoir de retarder les cotations jusqu’à ce qu’il soit prêt à prendre en charge le commerce des produits – pourrait être à blâmer pour le hold-up.

L’actif sous-jacent du FNB Cosmos est un investissement direct dans le FNB Canadian Purpose Bitcoin, le premier fonds négocié en bourse Bitcoin en Amérique du Nord. Les fonds émis par 21Shares sont adossés aux réserves Bitcoin et Ethereum conservées en chambre froide par Coinbase.

Toby Chapple, responsable du trading chez la société australienne de gestion de patrimoine Zerocap, a déclaré à Cointelegraph que le retard n’était « pas un gros problème ». Se référant à l’ETF Cosmos Bitcoin, il a ajouté :

« On pourrait penser qu’un ETF qui investit dans un autre ETF serait plus facile à gérer, mais le courtier s’assurera simplement qu’ils ont tous leurs canards alignés avant qu’ils ne soient mis en ligne. »

Cici Lu, associé directeur de la société d’investissement en actifs cryptographiques et de gestion de patrimoine Apollo Capital, a également déclaré que cela ne ressemblait qu’à une petite bosse sur une longue route pour les fonds :

« Bien que ce ne soit pas un début idéal pour les ETF, cela ne sera considéré que comme un ralentisseur mineur dans un résultat par ailleurs réussi pour l’industrie des actifs cryptographiques en Australie. »

Elle a ajouté: «Le secteur financier traditionnel essaie de comprendre comment adapter ses activités à une nouvelle classe d’actifs, c’est un voyage à la fois crypto et TradFi. ”

Cointelegraph a contacté Cboe Australia, Cosmos et 21Shares pour plus d’informations concernant les retards, mais n’a pas immédiatement répondu.

Le «Cosmos Purpose Bitcoin Access ETF» de Cosmos Asset Management a reçu l’approbation de l’Australian Securities Exchange (ASX) le 19 avril pour commencer à négocier après une période de préavis de sept jours et devrait attirer environ 1 milliard de dollars après son lancement.

Les deux ETF émis par 21Shares ont été approuvés à peu près au même moment, alignant les trois fonds sur la même date de lancement.

Lié: Le régulateur prudentiel australien publie une feuille de route pour la politique de crypto-monnaie

21Shares n’est pas étranger à retarder ses produits ETF crypto Plus tôt en avril, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a rejeté son ETF Bitcoin qui devait être coté à la bourse américaine Cboe BZX, affirmant que l’échange ne répondait pas aux exigences de référencement d’un produit financier.