Le président de la Fédération française : L’Euroleague est gouvernée de manière lamentable


Par l’équipe d’Eurohoops/ info@eurohoops.net

La longue impasse entre l’Euroleague et la FIBA en ce qui concerne le calendrier, qui a rendu presque impossible pour les joueurs de l’Euroleague de concourir pour leurs équipes nationales dans les fenêtres de la FIBA, a été mise en lumière une fois de plus.

Le président de la Fédération française de basket-ball, Jean-Pierre Siutat, a exprimé son mécontentement quant à la façon dont l’Euroleague gère le calendrier, surtout en ce qui concerne la dernière semaine de novembre.

Plus précisément, Euroleague a placé le duel entre l’AS Monaco et le LDLC ASVEL, les deux clubs français de la compétition, le 26 novembre à 20h00 CET. Le problème est survenu parce que l’équipe nationale française jouera le même soir, seulement une demi-heure plus tard, contre le Monténégro. Et, selon le président de la fédération, les clubs avaient demandé un changement mais la demande a été refusée.

« Ce n’est pas la première fois et c’est lamentable, d’autant plus que les deux clubs avaient demandé un changement de date. Cela aurait permis d’avoir des joueurs supplémentaires de l’ASVEL et/ou de Monaco. Cela ne pourrait pas arriver dans le football à moins de voir naître la (in)fameuse Superleague. Pour les conséquences, ceux qui connaissent tous les faits, peuvent commenter. Mais ceux qui ne savent pas ne comprennent rien. Si nous avions joué le match le jeudi, l’Euroleague aurait mis Monaco – ASVEL le jeudi. C’est triste. Et pour quel gain ? Qui gagne exactement dans tout cela ? Autant j’ai toujours dit que je n’avais rien contre la compétition Euroleague, de grande qualité, autant la manière dont elle est gouvernée est, je le répète, lamentable, » Siutat a déclaré L’Equipe.

Siutat a également noté que d’autres équipes ont demandé un changement de calendrier et ont exprimé le souhait de le rendre plus flexible (des clubs allemands, selon L’Equipe) mais l’Euroleague a continué à donner des réponses négatives.

« Depuis que les fenêtres existent, l’Euroleague a toujours mis des matchs à la même heure dans son calendrier. Dans le cas de cette fenêtre, d’autres clubs avaient demandé, comme la France, une modification. Il y a une volonté de plus en plus générale d’assouplir cette situation. Mais l’Euroleague continue de dire non, unilatéralement. Alors je demande : Qui est responsable ? Jordi Bertomeu ? Quelqu’un d’autre ? Qui a refusé ? Et pourquoi ? J’espère que les choses pourront évoluer avec la nouvelle gouvernance. »

Source link