Le plus grand fonds Bitcoin du monde pourrait devenir un ETF d’ici juillet, le GBTC approchant les 40 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Grayscale pourrait lancer son fonds négocié en bourse (ETF) Bitcoin (BTC) dès juillet 2022, a déclaré l’un de ses dirigeants.

S’exprimant lors d’un événement virtuel organisé par MarketWatch le 27 octobre, le responsable mondial des ETFs de Grayscale, David LaValle, a donné un délai de neuf mois pour l’approbation par les régulateurs américains.

Grayscale : C’est le moment de déposer un dossier pour un ETF

Grayscale, qui gère le produit d’investissement en bitcoins le plus important au monde, le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), a réaffirmé ce mois-ci qu’il était « déterminé » à le transformer en ETF.

Selon LaValle, le moment choisi pour soumettre la demande en ce sens cette semaine était idéal.

« Nous avons pensé que c’était le moment idéal pour soumettre notre demande », a-t-il déclaré.

« Maintenant que les produits à terme Bitcoin étaient quelque peu sortis de l’assiette de la SEC, ils seraient ouverts pour examiner les dépôts de produits au comptant. »

Les demandes d’ETF nécessitent une longue période d’analyse de 240 jours auprès de la Securities and Exchange Commission américaine, ce qui ouvre la possibilité d’un feu vert d’ici juillet.

En octobre, quatre ETF ont reçu le feu vert, tous basés sur des contrats à terme sur le bitcoin plutôt que sur des contrats au comptant, ce que Grayscale et d’autres souhaitent changer.

Le GBTC avait 38,8 milliards de dollars d’actifs sous gestion (AUM) à la date de jeudi, le total de tous les fonds Grayscale s’élevant désormais à 53,1 milliards de dollars.

Graphique des avoirs du GBTC par rapport au BTC/USD. Source : Bybt

Hayes : le marché des ETF a besoin de « capitaux frais ».

Comme le rapporte Cointelegraph, les espoirs sont grands de voir les ETF au comptant autorisés à fonctionner à partir de novembre, dans un contexte de nouvelles critiques à l’encontre des produits à terme.

Voir aussi : Le GBTC a fourni de meilleurs rendements que les ETF Bitcoin la semaine dernière.

Arthur Hayes, ancien responsable du géant du commerce des produits dérivés BitMEX, a livré cette semaine une critique plus cinglante de l’ensemble de l’écosystème.

« Il existe déjà un pseudo-ETF avec plus de 40 milliards de dollars d’actifs sous gestion, le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC). Il ne s’agit pas techniquement d’un ETF, mais il a tout de même permis d’amasser des actifs. Par conséquent, ce qu’il faut, ce n’est pas un mouvement d’actifs sous gestion d’un produit de suivi à un autre, mais des capitaux frais dans le système », a-t-il écrit dans un message dédié à l’ETF. blog dédié.

« Lorsque le GBTC sera ajouté à l’ensemble des produits trackers cotés aux États-Unis, y aura-t-il une nouvelle demande nette de la part des traders de détail et des institutions qui ne sont pas déjà investis dans cet espace ? Je crains que le discours sur les investisseurs institutionnels et de détail qui injectent des fonds dans le complexe soit mal placé, car ceux qui veulent être impliqués le sont déjà en grande partie. »

Les marchés ont eu des années pour évaluer un lancement potentiel d’ETF, ceci ayant vu de multiples rejets par la SEC, chacun faisant bouger le prix du bitcoin de moins en moins avec le temps.

Les points de vue et opinions exprimés ici sont uniquement ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement ceux de Cointelegraph.com. Chaque investissement et chaque transaction comporte des risques, vous devez effectuer vos propres recherches avant de prendre une décision.

Source link