Le libre-échange africain peut réussir avec Bitcoin

L’Accord de libre-échange continental africain (ZLEC) est l’aube d’un nouveau départ pour le continent, et s’il est mis en œuvre avec succès, il déclenchera une nouvelle ère de prospérité grâce à l’augmentation du commerce intra-africain. À l’heure actuelle, le commerce intra-africain est très faible, ne représentant que 14,4 % des exportations totales du continent. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) prédit que l’AfCFTA pourrait accroître potentiellement le commerce intra-africain de 33% réduisant ainsi le déficit commercial du continent d’au moins 51%. L’élimination des droits de douane, le développement des infrastructures clés et l’harmonisation des procédures douanières sont également des principes fondamentaux de l’accord qui sont essentiels à son succès.