Larry Nance Jr sur Pelicans: J’aimerais en faire un séjour permanent

Christian Clark : Il reste 1 an à Larry Nance Jr. sur son contrat. Interrogé sur une prolongation : « Je viens de terminer l’année 7. Willie est mon 8e entraîneur-chef. J’ai eu 7 directeurs généraux différents. J’en ai tellement marre. … J’aimerais en faire un séjour permanent. Mais encore une fois, cela ne dépend pas de moi.
La source: Gazouillement @cclark_13

Quel est le buzz sur Twitter ?


Christian Clark @clark_13

Il reste 1 an à Larry Nance Jr. sur son contrat. Je lui ai demandé une extension :
« Je viens de terminer l’année 7. Willie est mon 8e entraîneur-chef. J’ai eu 7 directeurs généraux différents. J’en ai tellement marre. … J’aimerais en faire un séjour permanent. Mais encore une fois, cela ne dépend pas de moi. – 17h07


Larry Nance Jr. @Larrydn22

Nous ne faisons qu’effleurer la surface ici à NOLA .. cette équipe sera de retour et meilleure. Fier comme l’enfer d’être un pélican #WBD16h35


StatMuse @statmuse

Combien de matchs cette équipe remportera-t-elle la saison prochaine ?
CJ McCollum
Brandon Ingram
Herbe Jones
Sion Williamson
Jonas Valanciunas
Banc:
José Alvarado
Trey Murphy
Devonte’Graham
Larry Nance Jr.
Jaxson Hayes pic.twitter.com/PexHv5Lisb13h45


Will Guillory @WillGuillory

Larry Nance a plaisanté sur le fait d’être dans un tas de villes différentes avec différents entraîneurs et directeurs généraux.
Il a dit qu’il aimerait faire de La Nouvelle-Orléans sa résidence permanente – 13h19


Christian Clark @clark_13

Larry Nance Jr. sur Brandon Ingram : « Si sa carrière est un ascenseur, ce n’est pas le dernier étage. Le gamin est incroyable. – 13h18


Oleh Kosel @OlehKosel

Larry Nance sur ce que c’était que de jouer pour les Pélicans et la ville de la Nouvelle-Orléans : « Non, ce n’est pas ce que je pensais – c’était bien mieux. » – 13h15


Oleh Kosel @OlehKosel

Larry Nance Jr. court vers Josh et Shannon Hart pour un câlin. Ensuite, Trey Murphy a couru et a étreint Josh pendant au moins 10 secondes. Jose Alvarado a également étreint l’ancien Pel. pic.twitter.com/UYcAASqQwe22h05


Gérald Bourguet @GéraldBourguet

Larry Nance Jr. obtient le et-1 qui ressemblait à un appel de maquillage. Soleil levé 3 – 21h53


Oleh Kosel @OlehKosel

Larry Nance était droit, vertical. Cam Johnson n’avait nulle part où aller, lançant un tir sauvage. Faute sur Jr.
Ces références appellent à nouveau les ordures. – 21h20


Loi Murray @LawMurrayTheNU

Larry Nance Jr. a dépassé tout le banc des Suns 7-6 dans sa première mi-temps de 13:44 – 20h52


Gérald Bourguet @GéraldBourguet

Deandre Ayton a eu une excellente mi-temps du côté offensif, mais il doit mettre un corps sur quelqu’un. Larry Nance Jr. et les Pélicans le frappent, ainsi que le reste des Suns, sur la vitre offensive, et cela a été la plus grande différence. – 20h39


Christian Clark @clark_13

Larry Nance Jr. pointe dans un raté avant le buzzer de la mi-temps. Il compte déjà 6 rebonds offensifs. Pels mène les Suns de 10 à la pause. – 20h35


Kévin Love @kevinlove

Larry Nance Jr!!! – 20h35


Oleh Kosel @OlehKosel

Larry Nence. Dieu l’aime. Un autre pourboire – et celui-ci bat le buzzer de la mi-temps.
Les Pélicans mènent les Suns 58-48. Excellent 2ème trimestre. – 20h34


Will Guillory @WillGuillory

Larry Nance a joué avec une énergie folle – 20h26


Oleh Kosel @OlehKosel

L’agitation de Larry Nance s’est manifestée partout dans ce 2e quart-temps. Deux pourboires et maintenant une planche inclinée vers CJ qui convertit le seau. – 20h25


Gérald Bourguet @GéraldBourguet

Larry Nance Jr. tue les Suns sur le verre offensif. Déjà pas mal de balles 50-50, ils doivent simplement trouver – 20h25


Jim Eichenhofer @Jim_Eichenhofer

Larry Nance Jr. apporte une fois de plus d’immenses contributions – 20h25


Gérald Bourguet @GéraldBourguet

*Phoenix retient son souffle collectif alors que Devin Booker fait une chute en faisant une faute sur Larry Nance Jr* – 20h11

Plus sur ce scénario

Jim Eichenhofer : Larry Nance sur sa perspective de la Nouvelle-Orléans après avoir été échangé aux #Pelicans avec CJ McCollum et Tony Snell de Portland : « L’arène sautait dès la seconde où nous sommes arrivés ici. Ils se sont simplement ralliés à nous et c’était l’une des meilleures atmosphères auxquelles j’ai participé dans ma carrière. -passant par Twitter @Jim_Eichenhofer / 29 avril 2022