La CFTC accuse un résident de l’Oregon et de l’Illinois de fraude de 44 millions de dollars

Jeudi, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a annoncé qu’elle avait déposé une action civile contre un résident de l’Oregon et de l’Illinois, ainsi qu’une société de Floride pour avoir sollicité frauduleusement au moins 44 millions de dollars en investissements dans des actifs numériques.

La CFTC a spécifiquement nommé Sam Ikkurty a/k/a Sreenivas I Rao (OR), Ravishankar Avadhanam (IL) et Jafia LLC, une société basée en Floride qu’Ikkurty possède également dans son action.

Dans la plainte, les défendeurs sont accusés d’avoir exploité un pool de produits de base illégal et de ne pas s’être enregistré en tant qu’opérateur de pool de produits de base. En outre, la plainte accuse en outre trois fonds détenus et exploités par les défendeurs en tant que «défendeurs de réparation» en possession de fonds pour lesquels ils n’ont aucun intérêt légitime – Ikkurty Capital LLC d / b / a Rose City Income Fund, Rose City Income Fund II LP (Rose City) et Seneca Ventures LLC.

Selon la CFTC, le stratagème remonte à janvier 2021, lorsque les accusés auraient utilisé des vidéos et des sites Web YouTube pour obtenir plus de 44 millions de dollars auprès de plus de 170 participants «pour acheter, détenir et échanger des actifs numériques, des matières premières, des produits dérivés, swaps et contrats à terme sur matières premières.

Plutôt que d’investir les fonds communs des participants tels qu’ils sont représentés, la plainte indique que les défendeurs ont plutôt détourné ces fonds en les distribuant à d’autres participants – comme dans un stratagème de Ponzi. Les accusés auraient également transféré une partie des fonds sur des comptes offshore sous leur contrôle et à leur profit.

La CFTC rend une ordonnance de gel des avoirs

La commission a obtenu une ordonnance ex parte pour geler les avoirs sous le contrôle des accusés et a nommé un séquestre temporaire pour conserver les dossiers.

Une audience sur l’affaire aura lieu le 25 mai 2022. La CFTC a émis plusieurs avis de protection des clients Avis et articles sur la fraude qui fournissent les signes avant-coureurs de la fraude, dont un pour informer le public des risques possibles associés à l’investissement ou à la spéculation dans monnaies virtuelles ou récemment lancé des contrats à terme et des options Bitcoin.

La CFTC espère rembourser toutes les personnes victimes du stratagème. Il demande également d’autres sanctions, notamment des amendes et des interdictions permanentes.

Les agences américaines approfondissent l’application de la loi

Avec ce procès, la CFTC a continué de montrer sa position dans la protection des consommateurs et des investisseurs contre les mauvais acteurs, se joignant à d’autres agences fédérales pour aider à mieux réglementer l’espace de la crypto-monnaie.

Le décret du président Biden a donné aux agences américaines plus d’impulsion pour rechercher l’industrie de la cryptographie afin de mieux protéger les citoyens américains. En effet, la SEC a déjà promis d’imposer des mesures de surveillance strictes sur le secteur de la cryptographie.

Le Bureau de protection financière des consommateurs (CFPB) a également annoncé qu’il a l’intention de publier les circulaires sur la protection financière des consommateurs pour que les régulateurs appliquent les lois fédérales sur la consommation. Le récent crash du marché de la cryptographie a également accru l’intérêt des législateurs et des régulateurs du pays.

Que pensez-vous de ce sujet ? Écrivez-nous et dites-nous!.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations trouvées sur notre site Web est strictement à ses risques et périls.