Syrien - Mythos einer "friedlichen Revolution" / Leader of the Green Committees Movement Addresses the World / Krieg gegen Libyen / Fact: Giant crime against Libya / US-Regime-Change Kampagne gegen Syrien / Al Jazeera / Tunisia’s “jasmine revolution”

Offen gesagt, finde ich, dass die Herbeiführung einer Krise eine wirklich schwierige Aufgabe ist. ... Was mich dazu führt, daraus zu schließen, dass ... der traditionelle Weg, wie Amerika zu Krieg kommt, derjenige ist, der am Besten für die Interessen der USA wäre.
  Patrick Clawson
 13.11.19 8:10                      Postkasten |  Datenschutz |  Impressum 

Suche


Archiv

Zum Archiv von Net News Global hier klicken

Themen - Kategorie (diesen Monat/24h)

Verantwortlicher

Marcel

Gründer & Konzept

Udo Schreiber

Moderatoren

Alfred

Free Will

Folker

Heiner

HeKaTe

Jochen

Montag

Peter

Robert Seib

siouxie

Ulla

Design & Code

created by

©webbuilders.de

11.11.2019
15:53 [Mondialisation] (F)
Comment la France bafoue l’existence de l’Etat syrien
En Syrie, la diplomatie française persévère dans l’erreur, en niant l’Etat légal, présidé par Bachar El Assad, et en collant au « camp occidental ». Résultat : elle ne pèse plus dans le jeu diplomatique et risque d’engendrer bien des rancœurs sur le terrain. Par un beau dimanche d’automne, le 13 octobre dernier, le Président à la pensée complexe et sans complexe que le suffrage a donné à la France convoquait un Conseil de défense rassemblant tout le beau linge régalien du gouvernement pour « étudier la situation dans le Nord syrien », dans un contexte particulièrement compliqué. Le communiqué publié le lendemain matin aux aurores, qui condamnait fermement « l’attaque unilatérale de la Turquie » du 9 octobre, allait faire illusion le temps d’un éclair.
7:35 [NachDenkSeiten] (D)
UNO berät über Eindämmung des Sanktions-Terrors
Mit Wirtschaftssanktionen setzen vor allem mächtige Industrieländer unterlegene Nationen unter Druck – wenn sich diese etwa einer „wirtschaftlichen Öffnung“ widersetzen wollen. Diese Praxis ist abzulehnen, die „moralischen“ Phrasen der Begründung sind zynisch. Die Ländergruppe „77+China“ geht nun gegen diese Sanktionspolitik in der UNO vor – zur Unterstützung kann man einen Appell unterzeichnen. Wirtschaftssanktionen werden vor allem von gewichtigen Industrienationen unterlegenen Nationen aufgebürdet – als radikale „Erziehungsmaßnahme“ bei ungebührlichem Widerstand gegen Forderungen nach „Öffnung“ oder „Liberalisierung“ der dortigen Märkte für Ressourcen und Arbeitskräfte. Diese Sanktionen treffen fast immer die Zivilbevölkerung – mit einer Härte, die man nur als Terror bezeichnen kann.
10.11.2019
15:20 [Decryptnews online] (F)
40 000 km de mur ?
Vue du ciel, la Terre doit désormais sembler lacérée de coups de griffes. Autant de murs, barrières, barbelés, érigés sur tous les continents et qui incarnent l’impératif de l’époque : se protéger. C’est une évidence : la chute du communisme n’a pas enterré les grandes peurs séculaires. Et les nouvelles menaces, prétendues ou réelles, ont même conduit à multiplier les murs de séparation. Il y en avait onze à travers le monde au moment où l’euphorie d’une ère nouvelle semblait s’imposer à coups de pioches à Berlin. Il y en aurait désormais entre vingt et soixante-dix, selon qu’on prenne en compte dans ce calcul les grillages et barbelés ou uniquement les murs bétonnés. Sophistication des nuances qui révèle d’ailleurs combien la panoplie s’est élargie.
09.11.2019
21:27 [Antiwar.com] (E)
US Claims Iran Preparing ‘Nuclear Breakout’ - Pompeo demands world powers act against Iran
Jason Ditz - Iran restarted enrichment at the underground Fordow site overnight on Wednesday, and on Thursday US officials were accusing Iran of preparing a “nuclear breakout” situation the international community must unite against. The concept of the “nuclear breakout” has always been ill-defined, but rests on the notion that at some point Iran would have such a substantial civilian nuclear program that it would be tantamount to an irreversible military program. Though it’s not clear that’s even theoretically possible, as nations like Canada and Japan have never been accused of approaching a “breakout” despite huge nuclear programs, attaching the label to Iran has been popular with US hawks and Israel.
08.11.2019
13:47 [CTGM] (E)
Taiwan proves how irresponsible it is by placing politics over justice
Chan Tong-kai, the suspected murderer from Hong Kong accused of killing his girlfriend over a year and a half ago while on holiday in Taiwan, was released from prison on October 23 after serving time for money-laundering charges on the same day that the city`s fugitive bill is planned to be formally withdrawn. This controversial case exposed a loophole in the Special Administrative Region`s law that prevents the municipality from extraditing him to Taiwan to face justice for the crime that he`s accused of committing and reportedly confessed to while in custody.
13:43 [One World] (E)
India`s RCEP Refusal: Geopolitical Blunder Or Pro-American Pivot?
The popular observation that India`s refusal to join RCEP amounts to a geopolitical blunder overlooks the very distinct possibility that this probably wasn`t a mistake at all, but a preplanned move to justify the country`s ongoing pro-American pivot, albeit at the expense of its regional influence though with the added "benefit" of becoming the US` strategic beachhead in the South Eurasian Rimland.
12:59 [Alahed] (F)
La montée de la Russie dans le monde
Depuis un certain temps la Russie réalise une ascension sans précédent sur la scène internationale. La stratégie russe a surpris les gouvernements et les chancelleries occidentaux, notamment lors de la reprise de la Crimée en 2015, l’intervention dans le Dombass et en Syrie. Le déploiement diplomatique et économique de la Russie en Afrique, en Amérique Latine comme au Moyen-Orient a bousculé les relations internationales. Le désastre politique du camp occidental a été également un élément favorable à la réémergence de la Russie.
07.11.2019
18:39 [Norbert Häring] (D)
Widerstand gegen den Ausverkauf der UN an die Konzerne
Im Juni haben die Vereinten Nationen (UN) mit dem Weltwirtschaftsforum, dem Lobby-Club der größten multinationalen Konzerne, ein Abkommen zur Vertiefung der Zusammenarbeit geschlossen. Außer auf diesem Blog war das im deutschsprachigen Raum kaum irgendwo zu lesen. Nun haben sich über 200 internationale Initiativen, Organisationen und Gruppen zusammengetan, um mit einem offenen Brief an UN-Generalsekretär Guiterres gegen die Unterordnung der UN-Arbeit unter die Interessen der Konzerne zu protestieren.
9:00 [Observateur continental] (F)
Syrie: les grands projets de Washington à l`Est de l`Euphrate
Le locataire de la Maison blanche n`a pas été apprécié par l`élite financière américaine dirigeante, qui veut expulser Donald Trump du Capitole par tous les moyens. Mais n`y parvient pas: la ligne économique de l`administration est pratiquement irréprochable. La politique étrangère pourrait devenir un point faible. Notamment au Moyen-Orient, plus exactement en Syrie. C`est l`incohérence des actions qui est reprochée au président: sa main droite ne saurait pas ce que fait la gauche... En réalité, c`est tout le contraire.
06.11.2019
20:29 [Anti-Spiegel] (D)
UNO: Deutschland stimmt gegen Rüstungsbegrenzung im Weltraum – Kein Wort in den deutschen Medien
Die Doppelzüngigkeit der deutschen Regierung ist nicht mehr zu ertragen. Während Minister für die dumme Öffentlichkeit von Bemühungen für Abrüstung reden, stimmt Deutschland in der UNO still und heimlich gegen ein Verbot eines Wettrüstens im Weltraum.
9:01 [One World] (E)
Improved Russian-Indian Ties Must Be Balanced With Improved Russian-Chinese Ones
The visit of new Indian Defense Minister Rajnath Singh to Moscow from 5-7 November along with a 50-member military-technical business delegation will continue the trend of improving Russian-Indian defense ties after their comparative weakening over the past few years, though this must be balanced with improved Russian-Chinese connectivity through the Eurasian Union`s planned integration with the Belt & Road Initiative via the proposed vision of N-CPEC+ otherwise Beijing might understandably come to believe that improved Russian-Indian defense ties are aimed at countering its growing military capabilities and thus risk inadvertently triggering a security dilemma.
7:51 [Russie politics] (F)
Comment l`OTAN utilise l`Ukraine pour intégrer l`Europe dans un conflit contre la Russie
Lors de sa visite à Kiev, Stoltenberg, secrétaire général de l`OTAN, a rappelé le soutien - financier, technique, logistique - de l`organisation à l`Ukraine dans la perspective d`une intégration plus complète du pays. Tous les pays membres de l`OTAN y seraient favorables. La question finalement est simple : puisque les pays membres de l`OTAN se doivent assistance militaire, les peuples européens ont-ils envie d`envoyer leurs soldats, donc leurs fils, frères ou maris, se battre contre la Russie pour le régime ukrainien et les intérêts atlantistes?
05.11.2019
7:25 [Madaniya] (F)
Genève, 28 juin 2019 : Contre Sommet Economique de Manama au Palais des Nations
Texte d’une intervention de l’auteur prononcée au «Contre Sommet Economique de Manama» au Palais des Nations à Genève le 28 juin 2019, organisé par un collectif de démocrates arabes (Palestiniens, Libanais, Syriens, etc…) pour protester contre l’«Atelier de Manama», un forum dont l’objectif sous jacent est le bradage de la Palestine sous un flot de promesses fallacieuses de pétro-dollars, à l’exemple de deux célèbres précédents: Les accords israélo-palestiniens d’Oslo (1993) et de l’accord international sur le nucléaire iranien (2015). Ce «Contre Sommet Economique de Manama» a été organisé à l’initiative d’un collectif de démocrates arabes composé notamment d’Abdel Bari Atwane, influent journaliste arabe, fondateur du site «Ar Rai Al Yom», Haytham Manna, Président de l’Institut Scandinave des Droits de l’Homme et Doyen des opposants politiques syriens, ainsi que le signataire de ce texte.
04.11.2019
12:45 [Muslim-Markt] (D)
Im Club der toten Lichter
Die meisten Menschen führen ein Leben in stiller Verzweiflung, und ihre Verzweiflung wird auf ein Licht projiziert, das dadurch erlischt. Doch jedes Herz könnte die Welt verändern. Die Welt ist in einem Umbruch, wie ihn die lebenden Generationen seit dem Zweiten Weltkrieg kaum miterlebt haben. Der reichste Mann der Welt, Warren Buffett, hat bereits vor einem Jahrzehnt 99,99% der Weltbevölkerung den Krieg erklärt. Vieles ist den meisten Menschen klar, aber in einer geradezu krankhaften Lethargie ergeben sie sich in ihr Schicksal nach dem Motto: Was können wir daran schon ändern?
8:17 [Cameroon Voice] (F)
La Russie en voie de fournir de l’armement lourd et sophistiqué au Cameroun (Diplomate)
A en croire le plénipotentiaire camerounais qui dévoilait les intentions et la démarche y relatives de son gouvernement, l’éradication de la secte jihadiste Boko Haram, quoique cette dernière soit déjà réduite ici à quelques poches résiduelles de terrorisme, serait principalement visée. Le chef de la mission diplomatique camerounaise qui a loué la qualité des équipements russes a expliqué que les véhicules blindés et hélicoptères russes aideront beaucoup dans sa lutte contre Boko Haram, qui « installe des mines sur les itinéraires des militaires », de sorte que « dans le cas où le véhicule n’est pas blindé, on perd des gens».
8:13 [American Herald Tribune] (E)
The White House Plan to Strangle Iran
There is a certain irony in President Donald Trump’s frequently expressed desire to withdraw from the endless wars that have characterized the so-called “global war on terror” initiated by George W. Bush in 2001. The problem is that Trump has expressed such sentiments both when he was running for office and also as recently as last week without actually doing anything to bring about change. In fact, the greatly ballyhooed “withdrawal” from Syria turned out to be more like a relocation of existing military assets, with soldiers moving from Syria’s northern border to take up new positions to continue control of the Iraqi oil fields in the country’s southeast.
02.11.2019
22:06 [Observateur continental] (F)
Québec: la sélection des migrants pour protéger les valeurs démocratiques
Le ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec, Simon Jolin-Barrette, qui est aussi responsable de la Laïcité et de la Langue française, a décidé de mettre en place un test des valeurs démocratiques pour les futurs immigrants car «le système a été laissé dans un piètre état durant 15 ans sous l`ancien gouvernement libéral. Nous effectuons un meilleur maillage entre les personnes migrantes et les besoins du marché du travail». Ce test ne sera pas une condition à l’obtention de la résidence permanente, qui relève du gouvernement fédéral.
15:58 [Ceiberweiber] (D)
Vienna and the Trump Impeachment
The coming Impeachment procedure has more to do with Vienna than you might think. It is no coincidence that the Austrian capital is called the „city of spies“. When we investigate ties of Donald Trump and his associates to Russia and Ukraine, Vienna and several intelligence agencies play a vital role. To make the picture more complex there is also a probable mob aspect and lobbying for Boeing, the rival of European company Airbus. Latest news reveal that the Sowjet born Jewish businessman Lev Parnas met oligarch Dmytro Firtash several times in Vienna last summer; he joked that he was the „best paid interpreter in the world“ and tried to make business deals with Firtash. Parnas was arrested together with Igor Fruman, wo also has Sowjet and Jewish background and met with Trump and his lawyer Rudy Giuliani when they had a one-way ticket from Washington to Vienna. The Department of Justice links Firtash to Russian organized crime (which he of course denies) and fights for his extradiction from Austria. This is based on charges of racketeering and bribery concerning a deal between Boeing and Firtash in 2006 on Indian Titanium mines. Firtash is accused of bribing Indian officials in 2006 with 18,5 Million Dollars to get access to the material which is vital for aerospace industries.
9:07 [Réseau International] (F)
« C’est la Syrie qui lutte contre le terrorisme. Il n’y a pas de contact avec n’importe quelle institution américaine »
Dans une interview qu’il a accordée aujourd’hui aux deux chaînes de TV « Al-Ikhbariya » et « Al-Sourya », le président al-Assad a fait savoir qu’on ne sait pas si l’opération du meurtre de Al-Baghdadi avait vraiment eu lieu ou pas, faisant savoir que le radar n’avait détecté aucun avion. « Pourquoi les cadavres de Al-Baghdadi et de Ben Laden n’ont pas été montrés, alors que l’opération de l’arrestation du président Saddam Hussein avait été montrée en détails ? », s’est interrogé le président al-Assad, qui a souligné la nécessité de ne pas croire en ce que les Américains disent, parce que le politicien américain est accusé jusqu’à preuve du contraire et non pas innocent jusqu’à preuve du contraire.
01.11.2019
11:32 [Asia Times] (E)
Rebuilding Syria – without Syria’s oil
What happened in Geneva this Wednesday, in terms of finally bringing peace to Syria, could not be more significant: the first session of the Syrian Constitutional Committee. The Syrian Constitutional Committee sprang out of a resolution passed in January 2018 in Sochi, Russia, by a body called the Syrian National Dialogue Congress. The 150-strong committee breaks down as 50 members of the Syrian opposition, 50 representing the government in Damascus and 50 representatives of civil society. Each group named 15 experts for the meetings in Geneva, held behind closed doors.
31.10.2019
21:44 [antikrieg.com] (D)
Bericht: Fast 4.000 Todesfälle in Nordkorea durch Sanktionen verursacht
Korea Peace Now, eine internationale Gruppe, die sich die Beendigung des Koreakrieges zum Ziel gesetzt hat, hat einen Bericht über die Auswirkungen der Sanktionen auf Nordkorea veröffentlicht (> LINK). Der Bericht ergab, dass es im Jahr 2018 mindestens 3.968 vermeidbare Todesfälle gab, die auf Sanktionen zurückzuführen waren. 3.193 dieser Todesfälle waren Kinder unter fünf Jahren und 72 der Todesfälle waren schwangere Frauen.
17:34 [Alahed] (F)
Téhéran, Moscou et Ankara réaffirment leur soutien à l’intégrité territoriale de la Syrie
Dans une déclaration finale émise à l’issue de leur réunion trilatérale le mardi à Genève, les ministres iranien, russe et turc des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, Sergueï Lavrov et Mevlüt Cavusoglu, ont insisté sur la ferme détermination des pays garants du processus d’Astana à soutenir la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne.
16:58 [Pakistan Politico] (E)
The Russo-Indian Partnership & the Changing Balance of Power in Eurasia
Russia recently came out in partisan support of India over Kashmir, which confirmed the “bait theory” explaining the RussianPakistani rapprochement as of late. It also represented the first time since the end of the old Cold War that Russia openly contradicted China on a serious international issue. Recently, the Indian Ambassador to Russia proclaimed that both Great Powers are “global partners”, which might actually be more than just hyperbole if one takes the time to think about the full geostrategic potential of their bilateral ties. Considering that Russia so openly took India’s side on Kashmir diplomatically “balancing” China, it cannot be discounted that the Eurasian-wide expansion of the Russo-Indian Strategic Partnership might also serve to geo politically and economically “balance” the People’s Republic all across the super continent.
16:55 [Consortium News] (E)
PEPE ESCOBAR: The Age of Anger Exploding in Serial Geysers
The presidential election in Argentina was no less than a game-changer and a graphic lesson for the whole Global South. It pitted, in a nutshell, the people versus neoliberalism. The people won – with new President Alberto Fernandez and former President Cristina Fernández de Kirchner (CFK) as his VP. Neoliberalism was represented by Mauricio Macri: a marketing product, former millionaire playboy, president of football legends Boca Juniors, fanatic of New Age superstitions, and CEO obsessed with spending cuts, who was unanimously sold by Western mainstream media as the new paradigm of a post-modern, efficient politician.
12:36 [Mint Press News] (E)
Media Silent as Nobel Prize Winning OPCW Found “Fixing” its Own Findings on Syria
von Alan Macleod - Judging by the minimal impact of the news, there will likely be few consequences for those who suppressed information and misled the world, nor for those who called for war on the basis of it, their assertions proving, once again, disastrously wrong. Douma, Syria, April 2018.
12:35 [Zero Hedge] (E)
America`s History Of Controlling The OPCW To Promote Regime Change
By Caitlin Johnstone - You wouldn’t know it from today’s news headlines, but there’s a major scandal unfolding with potentially far-reaching consequences for the entire international community. The political/media class has been dead silent about the fact that there are now two whistleblowers whose revelations have cast serious doubts on a chemical weapons watchdog group that is widely regarded as authoritative, despite the fact that this same political/media class has been crowing all month about how important whistleblowers are and how they need to be protected ever since a CIA spook exposed some dirt on the Trump administration.
29.10.2019
9:51 [Proche et Moyen Orient] (F)
POUTINE D’ARABIE : DIPLOMATOR, TERMINATOR, IMPERATOR !
« Les gens importants ont souvent la mémoire courte » (proverbe chinois). Qui se souvient encore des quolibets adressés par un Occident sûr et dominateur, il y a peu encore, au nouveau Tsar, Vladimir Poutine lorsqu’il décidât, en 2015, d’engager ses troupes en Syrie pour sauver le soldat Bachar mais, au passage, pour réimplanter la Russie dans la zone ? Qui se souvient encore des propos du comique ministre des Affaires étrangères et du développement international (MAEDI), Laurent Gaffius d’août 2012 annonçant la fin prochaine du régime du bourreau de Damas ?
9:45 [Voltaire Netzwerk] (D)
Die Hisbollah wird destabilisiert
Das US-Finanzministerium hat am 25. Oktober 2019 die internationale Partnerschaft gegen die Hisbollah (Counter-Hisbollah International Partnership - CHIP) ins Leben gerufen. Rund 30 Länder waren rund um die Weltbank und den Internationalen Währungsfonds präsent. Im Einklang mit dem "Ministertreffen zur Förderung einer Zukunft des Friedens und der Sicherheit im Nahen Osten" (Warschau, 14.-15. Februar) und dem Folgetreffen (Bahrain, 21. Oktober) beabsichtigen die Vereinigten Staaten, die nichtiranischen Einnahmen der Hisbollah zu unterbinden. Diese Strategie sollte die Hisbollah in Schwierigkeiten bringen und sie zwingen, sich dem Iran zu unterstellen, bis sie einen Bruch mit Teheran bewirkt.
9:38 [Le Monde russe] (F)
Le gouvernement arménien soutient l’accord Erdogan-Poutine et aide la Syrie
Le premier ministre arménien, Nikol Pachinian, avait déclaré le 13 octobre que Erevan continuerait sa mission humanitaire en République arabe syrienne malgré le déploiement par la Turquie d`une opération militaire dans le Nord-est de la Syrie. Le deuxième groupe du troisième contingent de la mission humanitaire arménienne, composé de démineurs, de médecins et de spécialistes civils assurant leur sécurité, sont arrivé en République arabe Syrienne (province d`Alep) le 14 octobre, avec le soutien de la Russie, pour fournir une aide humanitaire professionnelle au peuple syrien.
28.10.2019
11:17 [Numidia liberum] (F)
Irak. Le "Changement de Régime" a échoué
Les plans de « regime change » commencés en 2011 avec le sinistre « printemps arabe » continuent de plus belle : Algérie, Liban, Irak, Hong Kong, Venezuela, Bolivie, etc. Au Tunistan, ex Tunisie, la manipulation des jeunes et le bourrage des urnes ont accouché d’un régime islamiste comme les aiment l’Oncle Sam et son parrain Israël. En effet, un Robocop intégriste, Kaïs Saïed, n’ayant présenté AUCUN programme ni participé à AUCUN meeting de campagne, a été élu avec un score de 72,71%, digne d`un dictateur [Voir : TUNISTAN. L’irrésistible crépuscule tunisien ]. Pour en revenir à l’Irak, le journal libanais Al-Akhbar a obtenu un document américain de sécurité révélant le rôle de l’ambassade américaine dans la gestion secrète des manifestations d’octobre en Irak, selon le schéma suivant (qui ressemble beaucoup à ce qui se déroule en Algérie et au Liban).
7:22 [Alahed] (F)
Rohani: le Mouvement des non-alignés a montré sa détermination à résister à l’unilatéralisme US
Le Mouvement des non-alignés, jouissait d’une grande population et de vastes étendues de terres et de territoires, ainsi que de votes au sein d’organisations internationales, peut fonder un nouveau pôle de pouvoir dans le monde multipolaire de l’avenir, selon le président iranien Hassan Rohani. Avec l`effondrement du système bipolaire sur la scène internationale, les États-Unis ont tenté d`imposer au monde un ordre unipolaire et hégémonique sous le slogan du nouveau système mondial reposant sur son pouvoir militaire, économique et médiatique.
27.10.2019
19:32 [World Socialist Web Site] (F)
Les ministres de la défense de l`OTAN se réunissent à Bruxelles pour appeler à de nouvelles guerres au Moyen-Orient
Trump a retiré 1000 soldats américains déployés avec des milices kurdes soutenues par les États-Unis dans le nord-est de la Syrie, il y a deux semaines. Cette action a donné le feu vert à une attaque turque contre les forces kurdes. La situation en Syrie a fortement changé contre Washington et ses alliés européens impérialistes. La Russie, la Turquie et le régime syrien ont convenu d’un retour aux frontières d’avant-guerre, tout en permettant à la Turquie d’organiser des raids transfrontaliers sur les milices kurdes. Les troupes syriennes se rassemblent également pour attaquer les milices liées à Al-Qaïda dans la province d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie, la dernière réserve des forces «rebelles» soutenues par l’OTAN.
9:29 [RT] (D)
Giftgas im syrischen Duma: OPCW soll Bericht verfälscht haben
Am 7. April 2018 kam es im syrischen Duma mutmaßlich zu einem Giftgaseinsatz, für den der Westen sofort Damaskus verantwortlich machte. Ein Bericht der OPCW zu dem Vorfall stützte diese Schuldzuweisung – doch dieser ist höchst umstritten, da er wesentliche Fakten unterschlägt. Auf den Vorfall im April 2018 folgten "Vergeltungsschläge" mit Marschflugkörpern der USA, Großbritanniens und Frankreichs. Im darauffolgenden März veröffentlichte die Organisation für das Verbot chemischer Waffen (OPCW) einen Abschlussbericht zu dem mutmaßlichen Giftgaseinsatz in Duma.
8:16 [Réseau International] (F)
Syrie / ONU : Pas question de justifier l’invasion turque par la légitime défense ou la lutte contre le terrorisme…
Après l’invasion turque de la Syrie le 9 octobre courant, suite à l’annonce du prétendu retrait total américain du nord est de la Syrie [1], et la conclusion de l’accord russo-turc du 22 octobre, le Conseil de sécurité s’est réuni le 24 octobre ; l’ONU réclamant le passage de l’aide humanitaire par la frontière turco-syrienne [2]. Le délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, le Dr Bachar al-Jaafari, dit tout haut ce que dissimulent les « pleurnicheries humanitaires » des coalisés ayant projeté le dépeçage de la Syrie bien avant d’entreprendre leur massacre programmé de la Syrie et des Syriens [NdT].
7:49 [Réseau International] (F)
Les menaces de guerre US ne sont que du « bluff » (Ministre iranien de la Défense)
Le général de brigade, Amir Hatami, ministre iranien de la Défense, a déclaré que la récente menace d’attaque militaire lancée par le président américain contre Téhéran n’était qu’un bluff visant à couvrir la mortification de Washington suite à ses échecs. « Cela ressemble plus à un bluff pour atténuer leur chagrin » résultant de leurs politiques ratées, a déclaré à la presse, le général Hatami en marge d’une réunion du cabinet le mercredi 23 octobre.
26.10.2019
8:39 [Le cri du peuple] (F)
Diplomatie de pachyderme : la lettre de Trump à Erdogan
Trump a toujours voulu quitter la Syrie, mais en a longtemps été empêché par son administration indocile. Il a saisi l’opportunité offerte par l’offensive turque pour quitter le sol syrien avec armes et bagages, en faisant retentir ses barrissements censés dissimulés cette débâcle humiliante. Sa lettre tonitruante adressée à Erdogan était surtout destinée à faire taire les accusations de l’opposition démocrate, qui se moquent bien du sort des Kurdes, mais qui n’allaient pas rater cette nouvelle occasion de s’en prendre à lui.
8:24 [Asia Times] (E)
Black blocs won’t wreck Hong Kong’s Silk Road
A graphic illustration that serious business will proceed as usual is being offered this week by a forum, “Guangdong-Hong Kong-Macao Greater Bay: New Horizon for China’s Reform and Opening Up of One Country, Two Systems”. The Greater Bay Area is essentially the integrated vision for one of China’s three, key 21st century development nodes, centered on the south: the other ones are around Shanghai and Beijing.
8:22 [Indian Punchline] (E)
Trump seeks grand bargain with Erdogan
Evidently, in the geopolitics of Syrian oil, US, Turkey and the Kurds can have “win-win” partnership, which in turn can also provide underpinning for an enduring political reconciliation between Turks and Kurds. Trump said Washington is mulling over Syria’s oil reserves. Meanwhile, he’s put across a tantalising proposition for Erdogan to ponder over. It demands a leap of faith on Erdogan’s part, but it could be rewarding.
25.10.2019
9:49 [CNBC] (E)
President Trump makes a statement on Turkey and Syria – 10/23/2019
President Donald Trump makes a statement from the White House on the situation in Turkey and Syria. Trump announced that the ceasefire has held and combat missions have ended between the two countries. "Big success on the Turkey/Syria Border," he said on Twitter.
9:47 [IVERIS] (D)
Une conférence de presse décoiffante…
Hier mercredi 23 octobre, Donald Trump a donné une conférence de presse, sur la situation dans le nord de la Syrie, diffusée en direct sur CNN. La presse française n’en a pas fait état, pourtant, ses propos en valaient la peine… Très solennel, le président américain a lancé en vrac une série de phrases fortes pour justifier son désengagement en Syrie et a mis le doigt sur les problèmes qui font mal. Il a repris les arguments de campagne qui lui avaient réussi « le travail de nos militaires n’est pas de surveiller le monde. Les autres nations doivent faire leur part. ». Le retrait de Syrie est donc « un pas décisif dans cette direction. »
9:33 [Ceiberweiber] (D)
Russland, Firtash, Gusenbauer und Boeing
Die Affäre um den in Wien festsitzenden ukrainischen Oligarchen Dmytro Firtash, der Donald Trump gegen seinen Widersacher Joe Biden helfen soll, hat sehr viel auch mit Österreich zu tun. Mehrere Oligarchen, aber auch (Ex-) Politiker haben Bezug zu unserem Land; umgekehrt wurde von Ex-Kanzler Alfred Gusenbauer für die frühere ukrainische Regierung lobbyiert. Und zwar für die von Viktor Janukowitsch (2012/2013), der wiederum von Firtash unterstützt wurde. Die USA sind seit 2013 daran interessiert, Firtashs habhaft zu werden, weil er indische Behörden bestochen haben soll, um Zugang zu Titan-Minen zu erhalten. Es ging dabei um den amerikanischen Boeing-Konzern, genauer um dessen Dreamliner (Boeing 787), für den der heutige US-Vizeverteidigungsminister Patrick Shanahan als Boeing-Manager verantwortlich zeichnete. Wenn mit Gusenbauer auch die US-Kanzlei Skadden und die Lobbyingfirma FTI Consulting für die Ukraine tätig waren, sollte nicht verwundern, dass wir sie bei einer Kampagne von Ex-Verteidigungsminister Hans Peter Doskozil gegen Airbus (2016/2017) wiederfinden.
9:00 [Comité Valmy] (F)
Mémorandum de Sotchi : zones d’ombre ? Pars Today
Le département du Trésor américain a annoncé, officiellement mercredi 23 octobre, la levée des sanctions imposées le 14 octobre de l’année en cours à deux ministères et trois ministres turcs. Ainsi, le train de sanctions que la Maison Blanche a décrété contre Ankara n’aura duré que quelques jours, ce qui suscite bien des questions à l’endroit de la partition que Washington a demandé aux Turcs de jouer dans le nord-est de la Syrie et que, vu la rapide levée des restrictions, ces derniers semblent avoir effectivement bien joué.
8:35 [Moon of Alabama] (E)
When Trump Ignored Bad Advice He Enabled Progress In Syria
Trump policies, especially in international relations, are getting sabotaged or co-opted by the Borg, the unelected establishment in the various departments and think tanks. This is a dangerous phenomenon that, more or less, hinders every elected president, especially those who want to make peace. It should be resisted. The people in leading positions of the executive work "at the pleasure of the president". Their task is to execute his policies. When they refrain from doing so or implement their own preferences they create a mess.
8:00 [Club Orlov] (E)
The Art of Betrayal
The recent history with the Syrian Kurds has shown that the United States can betray absolutely anyone, regardless of personal relationships or official promises and guarantees. It’s nothing personal, you know, strictly business… For example, what do the Ukrainians have in common with the Syrian Kurds? At first glance, their people, geography and history are completely different. But then what about the panicked tweets from former Ukrainian foreign minister Pavel Klimkin, in which he wonders in forlorn trepidation whether the US can betray the Ukraine just as it has betrayed its key ally in Syria. But what about the endlessly promised eternal friendship?
24.10.2019
20:02 [Le Monde russe] (F)
L`agenda africain de Moscou
Aujourd`hui, la politique de la Russie en Afrique repose sur la lutte commune contre le terrorisme international, le trafic de drogue, la piraterie, la prolifération des armes de destruction massive, les migrations illégales et les épidémies comme Ebola. La pratique de la formation du personnel militaire pour les pays africains, y compris à des conditions préférentielles et gratuites, a un véritable succès. Au cours des cinq dernières années, plus de 2500 militaires de ces États ont été formés dans les établissements d`enseignement du ministère de la défense de la Fédération de Russie. Des accords de coopération militaire et technique sont en vigueur avec plus de 30 pays
19:59 [Asia Times] (E)
Vladimir Putin, Syria’s pacifier-in-chief
The negotiations in Sochi were long – over six hours – tense and tough. Two leaders in a room with their interpreters and several senior Turkish ministers close by if advice was needed. The stakes were immense: a road map to pacify northeast Syria, finally. The press conference afterwards was somewhat awkward – riffing on generalities. But there’s no question that in the end Russian President Vladimir Putin and his Turkish counterpart Recep Tayyip Erdogan managed the near impossible.
19:44 [Voltaire Netzwerk] (D)
Russland ermahnt die Türkei zur Einhaltung ihrer Verpflichtungen
Der russische Präsident Wladimir Putin empfing am 22. Oktober 2019 seinen türkischen Amtskollegen Recep Tayyip Erdogan in Sotschi. Die Gespräche dauerten fünf Stunden. Sie konzentrierten sich sowohl auf die bilateralen Handelsbeziehungen als auch auf die türkische Operation "Quelle des Friedens" in Syrien. Die Lieferung des Luftverteidigungssystems S-400 erfolgte zeitnah und ohne Zwischenfälle. Der Bau des zivilen Kernkraftwerks Akkuyu und der Gaspipeline Turkish Stream verläuft weiterhin normal.
23.10.2019
8:03 [Réseau Voltaire] (F)
Erdoğan veut la Bombe
Le président Recep Tayyip Erdoğan a réagi au début du démantèlement de l’arsenal nucléaire US sur son sol en annonçant l’intention de la Turquie de s’en procurer elle-même. C’est à la fois légitime face à la menace nucléaire israélienne et un pas dans la pire des directions.
22.10.2019
22:15 [L`Expression] (F)
«La Russie a un projet pour l’Afrique»
La problématique sécuritaire est au cœur des relations liant les pays africains à la Russie. « L’interaction dans le domaine de la sécurité régionale reste une composante importante dans les relations de la Russie avec les pays du continent africain », a déclaré le président Vladimir Poutine dans une interview accordée à l’agence publique russe Tass, à la veille du sommet Russie-Afrique qui aura lieu les 23 et 24 octobre à Sotchi. Le président Poutine a établi un diagnostic sur la situation instable dans plusieurs régions du continent noir, comme l’activité terroriste intense en Afrique du Nord, particulièrement au Sahel et de la Corne de l’Afrique, menée par de nombreuses organisations terroristes
16:02 [Ceiberweiber] (D)
Über diesen Blog Suche nach: Trump, Putin, die Ukraine und Wien
Wien gilt immer noch als ein Zentrum der Spionage; außerdem gibt es hier zahlreiche Firmengründungen mit Beteiligungen aus ehemaligen Ostblockstaaten. Wie in den USA haben die beiden größten Parteien Beziehungen zu diesen Staaten – die Betonung liegt hier auf „beide“, denn man blendet eine Seite gerne aus. Das gilt besonders in der aufgeheizten Stimmung vor der US-Wahl 2020, trifft aber auch auf unsere Betrachtungsweise von ÖVP und SPÖ zu. Kontakte und geschäftliche Verbindungen kann man auch als friedensfördernd und gut gegen Vorurteile ansehen, muss aber wissen, wie Vermögen nach dem Zusammenbruch des Kommunismus zustande kamen. Außerdem merkt man, wenn man sich mit einflussreichen Netzwerken befasst, dass mehrere Geheimdienste mitmischen bzw. Beteiligte zu diesen Verbindung haben. Gehen wir in medias res anhand der Titelgeschichte des neuen „profil“, bei der alle Fäden in Wien zusammenlaufen.
14:39 [Elija J. Magnier] (E)
Putin-Erdogan meeting aims to organise differences and shorten the gap between allies
In the first week of the month of October the US informed Turkey and Russia of its intention to withdraw from north-east Syria (NES). Turkish President Recep Tayyib Erdogan pulled out a plan prepared over a year ago to move forces into NES and take control of cities like Manbij, Ain al-Arab and Ras al-Ayn: an area 440 kilometres long and 35 kilometres wide. The US central command and the Russian military command, as well as other countries including Syria, were informed of the Turkish intention to move forward to fill in the gap.
8:12 [Réseau International] (F)
Trump gagne face au deep state et donne la victoire en Syrie à Poutine
À première vue, le retrait des forces américaines de Syrie et les opérations militaires menées par la Turquie au Kurdistan n’ont aucun lien, si ce n’est l ‘opportunité saisie par Erdogan pour résoudre le problème de l’indépendance de cette province dissidente. En regardant d’un peu plus près, on constate qu’une véritable stratégie de l’ombre a été mise en place par les protagonistes et que l’Union Européenne, grande perdante, n’a rien vu venir.
20.10.2019
12:01 [Indian Punchline] (E)
US stokes the fires of Turkish revanchism
The US objectives range from Trump’s compulsions in domestic politics to the future trajectory of the US policies toward Syria and the impact of any US-Turkish rapprochement on the geopolitics of the Syrian conflict. Meanwhile, the US-Turkish joint statement creates new uncertainties. The two countries have agreed on a set of principles — Turkey’s crucial status as a NATO power; security of Christian minorities in Syria; prevention of an ISIS surge; creation of a “safe zone” on Turkish-Syrian border; a 120-hour ceasefire (“pause”) in Turkish military operations leading to a permanent halt, hopefully.
19.10.2019
12:10 [IVERIS] (F)
Une OTAN de plus en plus englobante
Depuis plus de vingt ans, les Etats-Unis poussent à « globaliser » l’Alliance, au motif qu’elle doit s’adapter aux nouveaux risques et menaces si elle veut, soi-disant, « rester pertinente » (en d’autres termes : prouver son utilité pour les intérêts américains et s’assurer, en échange, le maintien de l’engagement US sur le vieux continent). Le raisonnement est, somme toute, logique. Sauf que pour les Européens il aboutirait mécaniquement à abandonner toutes leurs politiques. Le défi consiste à empêcher, autant que faire se peut, que le champ de compétences de l’organisation s’étende à d’autres domaines (non-militaires) et à d’autres zones géographiques (au-delà de l’espace euro-atlantique).
10:51 [RT] (E)
Here`s where Washington`s focus will shift to after Syria Darius Shahtahmasebi
Much to Washington’s dismay, China is gaining further momentum in the Indo-Pacific region. As the US president pretends to deploy a hands-off approach to the Middle East, expect China’s gains to fare in the news more often. The reason the US might be (at least, on the face of it) caring less about the Middle East and the situation in Syria is that Washington has a new priority theater it is allocating its time and resources to focus on: the Indo Pacific. In that vein, you may start to notice that China and its relationship to the Pacific region is starting to make headlines again.
18.10.2019
10:12 [Voltaire Netzwerk] (D)
Die türkische Invasion von Rojava
Wenn die internationale Gemeinschaft die Brutalität der türkischen Intervention in Nordsyrien auch öffentlich fürchtet, begrüßt sie inoffiziell diese Intervention, die einzige Lösung für eine Rückkehr zum Frieden in der Region. Der Krieg gegen Syrien endet mit einem weiteren Verbrechen. Das Schicksal der ausländischen Söldner von Idlib, der rabiaten Dschihadisten während acht Jahren eines besonders brutalen und grausamen Krieges, muss noch bestimmt werden.
10:08 [Assawra] (F)
« Ne faites pas l’idiot ! » : l’incroyable lettre de Trump à Erdogan
La lettre envoyée le 9 octobre par le président américain Donald Trump au président turc Recep Tayyip Erdogan. « Ne jouez pas au dur! Ne faites pas l’idiot ! » : ce langage fort peu diplomatique est celui employé dans une lettre adressée par le président américain Donald Trump à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. « Trouvons un bon accord« , suggère M. Trump dans cette missive de quatre paragraphes dévoilée mercredi mais datée du 9 octobre, dont l’authenticité a été confirmée à l’AFP. Elle a donc été adressée au président turc le jour où il a lancé ses troupes à l’assaut des Kurdes dans le nord de la Syrie.
9:44 [Elija J. Magnier] (E)
Winners and Losers in the Turkish attack on Kurds in Syria? Part 2 of 3
Turkish forces invaded north-east Syria (NES) only when it had coordinated with the US to define the red line of the invasion. Moreover, both superpowers, the US and Russia, protected Turkey by blocking an EU-drafted UN resolution to halt the Turkish advance. Turkey refused to allow the US to arm, train and give an independent state to the Syrian Kurds on the Turkish borders and simultaneously keep Turkey as an ally. President Donald Trump had no choice but to accept Turkish President Recep Tayyip Erdogan’s position over that of the Kurdish separatists. Russia considered the Turkish presence in NES much easier to deal with than the US forces and the disillusionment of the Kurds with their US mentor worth allowing President Erdogan’s operation.
9:42 [Elija J. Magnier] (E)
Winners and Losers in the Turkish attack on the Kurds in Syria (part 3 of 3)
In the Levant, the US has dramatically failed to reach its objectives, but it has succeeded in waking Russia from its long hibernation, to challenge the US unilateral hegemony of the world and to develop new forms of alliance. Iran has also challenged the US hegemony incrementally since the 1979 “Islamic Revolution”. Iran has planned meticulously, and patiently built a chain of allies connecting different parts of the Middle East. Now, after 37 years, Iran can boast a necklace of robust allies in Palestine, Lebanon, Syria, Iraq, Yemen and Afghanistan- who are all ready, if necessary, to take up arms to defend Iran. Iran, in fact, has greatly benefited from US mistakes.
17.10.2019
22:18 [Strategic Culture Foundation] (E)
The Russian Masterpiece in Syria: Everyone Wins
Moscow has managed to maintain contacts with all parties in the conflict, even in spite of its stance against partition and illegal foreign presence. Trilateral talks between Iran, Turkey and Russia occurred in Astana at Moscow’s urging. Putin managed to bring together in Sochi the Syrian government and opposition groups to discuss the future of Syria. In Geneva, Moscow mediated between Damascus and the international community, shielding Syria from the diplomatic skulduggery of the US and other enemies of Syria.
22:06 [Voltaire Netzwerk] (D)
Das vom französischen Kolonialismus geplante Kurdistan
Entgegen einer landläufigen Meinung ist Rojava kein Staat für das kurdische Volk, sondern eine französische Fantasievorstellung der Zwischenkriegszeit. Ziel war es, einen Pseudo-Staat mit Kurden zu schaffen, der dem Großisrael entspricht, der mit Juden ins Auge gefasst wurde. Dieses koloniale Ziel wurde von den Präsidenten Sarkozy, Hollande und Macron wiederbelebt, bis zur ethnischen Säuberung der Region, um dort das kurdische Volk zu beherbergen.
8:14 [Réseau International] (F)
La voix de la Lituanie au sein de l’OTAN se fait plus forte, Karoblis se réjouit
Elle utilise de nouveaux arguments pour attirer l’attention de l’OTAN afin d’atteindre ses objectifs individuels. Et il faut admettre que la Lituanie a exploité avec succès sa faiblesse militaire pour obtenir une force militaire. Environ 500 soldats sont déployés dans de nouvelles installations d’entraînement dans le pays et y resteront tout l’hiver en préparation d’un exercice de division massif en Europe qui verra 20 000 soldats US en Europe, connu sous le nom de Defender 2020.
6:53 [Der Überflieger] (D)
Der Kampf gegen den Klimawandel - Costa Rica gibt den Ton an
Vom 2. bis 13. Dezember 2019, findet in der chilenischen Hauptstadt Santiago de Chile, der 25. UN-Klimagipfel statt. Im Vorfeld dieses Treffens haben sich sechs Länder zu einer Koalition zusammen geschlossen, um einen intensiven Kampf gegen den Klimawandel zu führen.
16.10.2019
17:36 [Tass] (E)
Western coalition was pushing Syrian Kurds towards separatism, Lavrov says
The world is now faced with the effects of this "shortsighted policy," the Russian foreign minister said
7:58 [Voltaire Netzwerk] (D)
Die Genealogie der Kurdenfrage
Die einhellige internationale Gemeinschaft verurteilt fortlaufend die Militäroffensive in Rojava und schaut hilflos zu, wie zehntausende Kurden, die von der türkischen Armee verfolgt werden, fliehen. Niemand greift jedoch ein, weil man denkt, dass angesichts der von Frankreich geschaffenen unlösbaren Situation und der von kurdischen Kämpfern und Zivilisten begangenen Verbrechen gegen die Menschlichkeit, ein Massaker vielleicht der einzig mögliche Weg zur Wiederherstellung des Friedens ist.
15.10.2019
18:24 [IVERIS] (F)
OTAN : l`allié US est-il encore fiable ?
Depuis sa création, et plus encore depuis l`effondrement de l`Union Soviétique, l`hégémonie US sur la gouvernance de l`OTAN et sur sa composante militaire intégrée a été sans partage. De nombreux témoignages d`officiers européens ayant travaillé dans des états-majors de l’Alliance, soit à Mons, en Belgique, soit en opération, montrent que les résultats de leurs travaux d`état-major, analyses, rapports, pouvaient être très sensiblement revus et corrigés par les Américains, avant validation, pour mieux correspondre à « leur » vision, à « leurs » objectifs, à « leurs » intérêts.
18:20 [Proche et Moyen Orient] (F)
QUADRA-KURDES…
La machine médiatique à décerveler s’est à nouveau emballée avec la dernière offensive turque menée dans le nord de la Syrie. Une fois encore, émotions et morale (politiquement correcte) supplantent l’information factuelle et l’analyse politique, ramenant une situation complexe à l’étroit dualisme bons/méchants, bien/mal, Kurdes/Turcs… Les belles âmes droits-de-l’hommistes usent et abusent de l’anachronisme historique n’hésitant pas à qualifier la non-réaction occidentale face à l’offensive turque de « Munich d’aujourd’hui ». Bernard-Henri Lévy et ses complices multiplient les impostures intellectuelles et la « menteuse des plateaux » – Caroline Fourest – nous assène un clip à la gloire des « combattantes » kurdes, financé par des bailleurs de fonds israéliens.
14.10.2019
12:32 [SOTT] (D)
Im Wahnsinn vereint - Berlin, Paris und London sind sich einig: Der Iran ist schuld
Vor der derzeit stattfindenden Generaldebatte bei der UN-Vollversammlung in New York haben sich Deutschland, Frankreich und Großbritannien hinter die irrsinnigen Anschuldigungen des amerikanischen Tiefenstaats (geleitet durch Israel) gestellt und den Iran für die jüngsten Angriffe auf Saudi-Arabien verantwortlich gemacht.
11:14 [RT] (E)
FULL INTERVIEW: Russia will never be friends `with one country against another` in the Middle East – Putin
Russia`s President Vladimir Putin sat down with three Arab-language media, including RT Arabic, to discuss Russia`s policies and ties in the Middle East and beyond, as well as a looming arms race with the US and NATO`s expansion. In advance of his visit to the Kingdom of Saudi Arabia and the United Arab Emirates Vladimir Putin answered questions from Al Arabiya senior presenter Mohammed Tomaihi, Sky News Arabia senior presenter Mohannad Khatib and RT Arabic Public and Political Programmes Department Head Salam Musafir. This is the full video and transcript of the interview. Key excerpts are available here, here and here.
9:01 [Pars today] (F)
Iran: Israël floué par les États-Unis?
«Un responsable israélien a récemment déclaré à Al-Monitor que` "après avoir cru pendant trois ans être vainqueur des grandes guerres au Moyen-Orient, Israël commence à comprendre que c’est effectivement lui qui a perdu ou du moins qui a été abandonné en cours de route. L`annonce soudaine par Trump d`un retrait rapide du nord-est de la Syrie a infligé un coup mortel aux espoirs et aux attentes d’Israël sur le front nord. »
13.10.2019
9:40 [La Cause du Peuple] (F)
L`Iran, Israël et le destin
Bien que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou lutte pour former un nouveau gouvernement et essaie vaillamment d`éviter la prison, il a réussi à trouver le temps de s`engager à dépenser beaucoup plus de shekels. Finalement, Netanyahou s`est rendu compte qu`Israël est à la traîne de l`Iran dans la course aux armements. Hier, Netanyahou a annoncé qu`Israël doit augmenter ses dépenses de défense de " plusieurs milliards immédiatement puis plusieurs milliards chaque année " pour contrer la menace de l`Iran qui "s`est intensifiée ces dernières semaines ".
9:37 [Paul Craig Roberts] (E)
Are You Ready To Die?
The Open Skies Treaty allowed the US and Russia to overfly each other’s territory in order that there could be mutual assurance that one country or the other wasn’t building up forces for attack. If Washington withdraws from the treaty, which seems in the cards, tensions and uncertainties between the two major nuclear powers will increase. In no way is this a good thing. The American military/security complex wants the tensions to increase, because this makes the orchestrated “Russian Threat” even larger and leads to a larger budget and more profits and power for the US military/security complex. The military/security complex about which President Eisenhower warned us, to no effect, has been highly successful in dismantling the arms control agreements made between past US and Russian leaders. This has raised the profits of the US military/security complex at the expense of the security of the world.
9:14 [Strategika 51] (F)
Le Maître des Portes a les mains libres au Levant
Le Maître des portes n’a peur de rien et il dispose d’assez d’atouts pour réussir. Les appels ridicules des Républicains et des Démocrates US à expulser les turcs de l’Otan font rire aux éclats la plupart des analystes turcs. Ces derniers soulignent une chose assez évidente : il n’existe aucun mécanisme au sein de l’Otan pour se débarrasser d’un pays membre contre son gré. C’est l’Otan qui a besoin de la Turquie mais non l’inverse. Un retrait turc de l’Otan ferait tomber l’Alliance comme un château de cartes. Les forces armées turques sont la deuxième force de l’Otan en termes d’effectifs et on ne présente plus la combativité du soldat turc au sol. La dernière chose que les stratèges occidentaux souhaitent voir est une alliance stratégique cauchemardesque entre la Turquie, l’Iran et la Russie.
12.10.2019
22:18 [Peds Ansichten] (D)
Syrien-Krieg im UN-Sicherheitsrat
Im höchsten Gremium der UNO pflegt man weiter den diplomatischen Krieg gegen Syrien. Es ist, richtiger gesagt, auch ein politischer und vor allem ideologischer, ein emotionaler Krieg, der da immer von Neuem angefacht wird und in dem sich Staaten wie Kuweit, Belgien und Deutschland als handfeste Vasallen der Noch-Supermacht USA verdingen. Die Not des syrischen Volkes in Kauf nehmend, tut man an der diplomatischen Front alles, um die selbst gezüchteten religiösen Krieger in der Provinz Idlib zu schützen. Dabei wird unverdrossen nach Strich und Faden gelogen und intrigiert – eine Propagandaschlacht, die leider auch die deutsche Bevölkerung nach wie vor in der Blase einer Welt des Nahen Ostens hält, die der Realität in keiner Weise entspricht.
22:17 [German Foreign Policy] (D)
Die Bipolarisierung der Welt - Ein struktureller Weltkonflikt
Die EU erhöht den Druck auf den chinesischen Konzern Huawei. Wie es in einem gestern offiziell präsentierten EU-Dokument zur "Cybersecurity von 5G-Netzen" heißt, seien "Staaten und von Staaten unterstützte Akteure" die größten Gefahren für künftige Mobilfunknetze des 5G-Standards in der Union. Die Formulierung richtet sich gegen Huawei. Gleichzeitig hält das Papier die Möglichkeit offen, Huawei am Aufbau bestimmter Segmente der 5G-Netze zu beteiligen. Unter Druck aus den USA, die ihre Sanktionen gegen chinesische Unternehmen und Behörden erneut ausgeweitet haben, lavieren Berlin und Brüssel und suchen sich Optionen zur Kooperation mit China zu bewahren.
9:35 [Press TV] (F)
Qui a frappé le pétrolier iranien ?
Ce vendredi 11 octobre à l`aube, soit quelques heures avant que le Premier ministre pakistanais et émissaire spécial de Riyad, Imran Khan, ne débarque à Téhéran pour amorcer ce que certaines sources diplomatiques qualifient de premiers efforts de Ben Salmane pour « ramener à zero » les tensions avec Téhéran, deux missiles de courte portée frappent le pétrolier iranien SABITI alors qu`il appareillait avec 140 mille barils de brut à bord, à quelque 60 milles du port saoudien de Djeddah.
9:29 [New Eastern Outlook] (E)
On the Geo-Politics of Turkish Incursion into Syria
Despite the fact that Turkey has been defying the US as of recently with regard to its purchase of Russian S-400 missile system, the US president has finally conceded to its NATO partner’s long-standing demand of invading northern Syria and wipe out the Kurdish militias. This is a critical decision since Kurdish militias were the main US ground allies in the war against the Islamic State in Syria. With the US now abandoning its only ground ally in Syria, a policy shift is in the air, a change that might ultimately go to Syria’s benefit. While we shall come to this point later, what is pertinent here to discuss is the factor that led the US to change its erstwhile position vis-à-vis Kurds.
11.10.2019
23:46 [ZeroHedge] (E)
US Special Forces In Syria `Mistakenly` Bombed By Turkey Profile picture for user Tyler Durden
The treasury secretary further promised that any additional Turkey sanctions would be "very powerful" — this as the Pentagon in its own briefing on the same day tried to push back against the idea that the US had "authorized" Erdogan`s military operation, or that it had "abandoned" the Kurds.
20:01 [Strategic Culture Foundation] (E)
Sanctioning Away Free Speech: Americans Meet With Iranians at Their Peril
The issue of the United States waging what seems to be a global war by way of sanctions rarely surfaces in the western media. The argument being made by the White House is that sanctions are capable of putting maximum pressure on a rogue regime without the necessity of having to go to war and actually kill people, but the reality is that while economic warfare may seem to be more benign than bombing and shooting the reality is that thousands of people die anyway, whether through starvation or inability to obtain medicines. It is often noted that 500,000 Iraqi children died in the 1990s due to sanctions imposed by the Bill Clinton White House and current estimates of deaths in Syria, Iran and Venezuela number in the tens of thousands.
19:14 [Press TV] (E)
Russia, US veto European statement on Turkey`s Syria action
Russian and the United States have used their veto power at the United Nations Security Council to vote down a European statement against Turkey`s invasion of northern Syria.
9:05 [Réseau International] (F)
Le chemin de Damas
L’armée turque vient de lancer son offensive contre le nord de la Syrie, dans la région située à l’est de l’Euphrate. L’objectif avoué de cette opération est double : chasser les milices kurdes de la région frontalière turco-syrienne et instaurer une zone-tampon de 120 km sur 30 km de large. Officiellement destinée à accueillir les réfugiés syriens présents en Turquie, cette zone serait une véritable curiosité juridique : un État décide unilatéralement de créer chez le voisin une sorte de territoire occupé, comme si ce genre de pratique définissait une nouvelle normalité internationale !
10.10.2019
8:45 [World Socialist Web Site] (F)
Pompeo signe une alliance militaire américano-grecque et menace l`Iran, la Russie et la Chine
La politique étrangère agressive des États-Unis et de l`Europe intensifie le risque qu`un conflit entre grandes puissances sur les Balkans et le Moyen-Orient puisse déclencher une guerre mondiale. C’est ce qui ressort de la visite de six jours du secrétaire d’État américain Mike Pompeo en Italie, dans les anciennes républiques yougoslaves du Monténégro, de la Macédoine et de la Grèce. Après que Trump eut interrompu les frappes militaires américaines contre l’Iran en juin dernier, dix minutes avant de provoquer une guerre totale entre les États-Unis et l’Iran, la tournée de Pompeo visait à menacer l’Iran et ses alliés dotés d’armes nucléaires, la Russie et la Chine.
09.10.2019
13:26 [Club Orlov] (E)
Look who’s not laughing!
International politics is a daunting subject for many. Understanding what is happening requires knowledge of history, firsthand experience with various countries and cultures, some understanding of foreign languages (since the information that’s available in English tends to be incomplete and slanted in a particular direction) and much else. But there is another approach that can produce good results even for a seven-year-old: reading facial expressions and body language of world leaders.
13:20 [Gold Goats `n Guns] (D)
Are These the Five Tweets That Change the World?
Starting with a major shake up of his cabinet by firing National Security Director John Bolton to his tepid response to the Houthi attack on the Saudi Aramco Abqaiq facility, Trump has sought to defuse a situation that had flown way to close to the sun and threatened to burn millions. These five tweets taken in context of the past few days, however, blow the lid off a number of narratives as well as ongoing operations. I posted his thread in its entirety because it’s that important. By focusing on the ISIS angle of what’s wrong with our Syria policy, Trump is keeping things simple, telling Americans what they need to know about why some of the troops in Syria are coming home.
12:16 [Réseau Voltaire] (F)
Les F-35 étaient dans l’agenda secret de Pompeo à Rome
La vente des F-35 était au menu du voyage en Italie de Mike Pompeo bien qu’officiellement ce sujet n’importait pas. Identiquement, officiellement son voyage au Vatican ne portait que sur des questions théologiques, en réalité sur la mobilisation du Saint-Siège contre la Chine, Cuba, l’Iran et la Syrie.
08.10.2019
9:01 [Proche et Moyen Orient] (F)
QUE RESTE-T-IL DU G7 DE BIARRITZ ?
Alors que la fumée médiatique se dissipe autour de cette grand-messe, les réalités les plus triviales refont surface. Tous les problèmes présentés comme résolus restent pendants, pour certains se sont aggravés depuis. Voici à quoi conduit le fait de surfer médiatiquement sur les questions du jour et non de traiter les questions structurelles du monde. Cette situation traduit un aveuglement coupable de nos dirigeants, Jupiter, l’hyper président en tête. L’accessoire l’emporte sur le principal.
8:42 [Russie politics] (F)
Fort Ross Dialogue : une députée russe interrogée par le FBI à l`aéroport de New York
Inga Iumacheva, députée russe arrivant aux Etats-Unis pour participer au forum annuel de San Francisco Fort Ross Dialogue, a été interpellée et interrogée à l`aéroport de New York par des agents du FBI, avant de pouvoir poursuivre son périple. La multiplication des incidents entre les deux pays ces derniers temps marque la volonté américaine de remettre en cause l`équilibre des forces acquis sous l`URSS et les Etats-Unis testent ainsi leur marge de manoeuvre. Pour l`instant, la limite n`est pas encore claire.
8:24 [Pars today] (F)
L’invasion militaire US de l’Europe
L’armée américaine a annoncé qu’elle préparait un exercice de grande ampleur au début de l’année prochaine en Europe, à laquelle participeraient 20 000 soldats américains. Il s’agit du plus important déploiement outre-Atlantique à des fins d’entrainement depuis 25 ans. Le commandement des forces américaines en Europe (EUCOM) a déclaré ce lundi 7 octobre que l’exercice « Defender Europe 20 » d’avril à mai 2020 soutiendrait les objectifs de l’OTAN « de renforcer la préparation au sein de l’alliance et de dissuader les adversaires potentiels ».
07.10.2019
9:41 [Fort Russ] (D)
Iranian commander warns Israel will be erased from political maps in case of new war
To prove his point, Hossein Salami, speaking at a meeting of Islamic Revolution leader Ali Khamenei with senior IRGC commanders on Wednesday, stressed that Tel Aviv is no longer seen as a threat due to an improvement in the country’s deterrence capacity. “Any new war will lead to the total disappearance of this regime from world political geography,” he said, adding that Israel is well aware that any small mistake “will be its last.”
9:31 [Eric Margolis] (E)
MAKING CHINA GREAT AGAIN
“China is a sleeping giant. Let her sleep, for when she wakes she will move the world.” Napoleon Bonaparte France’s future emperor never saw China, but he was wise enough to understand its immense latent strength and future importance. Two centuries after making this prediction, China has proved the Corsican correct. Last week, China feted the 70th anniversary of the Communist takeover of the mainland. It was a gala demonstration of the nation’s military and social power. I recall watching the 60th anniversary celebration in Hong Kong and wondering at how amazingly far China had come since I first went there in the early 1980’s.
9:28 [Strategic Culture Foundation] (E)
Iran Is China’s Secret Weapon for Killing off the US Dollar’s Global Reserve Status
There is a strong current of change affecting the international political arena. It is the beginning of a revolution brought on by the transition from a unipolar to multipolar world order. In practice, we are faced with the combination of several factors, including the application of US tariffs on Chinese exports, Washington’s sanctions on Iran, US energy self-sufficiency, the vulnerability of Saudi industrial facilities, and Iranian capabilities for resisting US attacks, as well as its exportation of large quantities of gas and oil to China. Everything converges on one factor, namely, the looming decline of the US dollar as the global reserve currency
06.10.2019
19:57 [Hartmut Barth-Engelbart] (D)
Warum & wie wurde der IPCC-Hauptkritiker Tol zu dessen “Leading Author”?
Auf diese nicht ganz unwichtige Frage geht der Bayrische Rundfunk in seinem aktuellen Statement nicht ein. Der Weltklimarat IPCC, der Intergovernmental Panel on Climate Change wurde doch durch die Berufung eines seiner Kritiker nicht strukturell verändert. Wer zahlt, bestimmt die Musik. Das ist so im Showgeschäft. Wer bezahlt und wieviel an Richard Tol unter welchen Bedingungen? Eine Frage, der sich auch alle Klimawandelleugner und deren Think-Tanks stellen müssen. Was ist mit den anderen Kritikern?
19:31 [Humanisme] (F)
Mike Pompeo avec le pape François - Washington et le Vatican: même combat
De toute évidence, nous nous retrouvons avec une Église, piégée par un pouvoir politique qui s’incarne dans l’État du Vatican et qui coiffe l’ensemble des activités de l’Église dans le monde. Cet État du Vatican est devenu la troisième colonne de l’Empire, après la CIA et le Pentagone, L’Église institution a perdu son indépendance et sa catholicité. Elle est devenue un appendice de cet empire. Le caractère universel des Évangiles a été substitué à des intérêts circonstanciels et de nature matérielle.
17:07 [Moon of Alabama] (E)
How An Ever Sanctioning Superpower Is Losing Its Status
The Russian President Vladimir Putin spoke yesterday at the yearly Valdai Discussion Club meeting in Sochi. A video with English translations and excerpts of the transcript are here. With regards to the global system Putin made an interesting historic comparison: in the 19th century they used to refer to a “Concert of Powers.” The time has come to talk in terms of a global “concert” of development models, interests, cultures and traditions where the sound of each instrument is crucial, inextricable and valuable, and for the music to be played harmoniously rather than performed with discordant notes, a cacophony. It is crucial to consider the opinions and interests of all the participants in international life. Let me reiterate: truly mutually respectful, pragmatic and consequently solid relations can only built between independent and sovereign states.
9:07 [Réseau International] (F)
Allemagne nazie, Union Soviétique : Ce n’est pas la même chose
Comment le Parlement européen approuve la version de la droite polonaise de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale, conformément aux plans stratégiques des États-Unis sur le continent. Avec sa résolution du 19 septembre sur l’importance de la mémoire historique européenne pour l’avenir de l’Europe, le Parlement européen a fait un pas nouveau et honteux dans la réécriture de l’histoire européenne. À l’initiative de 19 députés européens, dont 18 Polonais et un Letton, une heureuse coalition de conservateurs, de libéraux, de nationalistes, de sociaux-démocrates et de quelques Verts, a approuvé, par 535 voix pour, 66 contre et 52 abstentions, « un repli idéologique dans les pires moments de la guerre froide« , selon les mots de la Fédération Internationale des Résistants (FIR).
9:04 [SOTT] (D)
Grotesk: Thunberg und andere Kinder werden "für das Klima" vor die UNO gezerrt und vergöttert
Inzwischen wird auch die UNO als Instrument der Klima-Propaganda missbraucht, indem man Kinder für groteske Ideen in die Öffentlichkeit zerrt und vergöttert. Die schwedische Aktivistin Greta Thunberg und andere Kinder beschworen am Samstag in einer extra einberufenen Sondersitzung in den Vereinten Nationen die "Notwendigkeit" drastischer Maßnahmen, "um das Klima zu retten". Anscheinend ohne jeglichen Anflug von Schuld über die Absurdität, Kinder als Propagandamittel vor dem wichtigsten internationalen Gremium der Welt vorzuführen, scheinen nicht nur die Mainstream-Medien, sondern auch Politiker und viele Menschen weltweit dieses Treiben eher zu bewundern und zu befördern, anstatt es zu stoppen.
8:38 [Réseau International] (F)
La politique lituanienne à deux visages
La Lituanie poursuit ses efforts pour soutenir l’image d’un État démocratique tout en ne perdant pas le soutien militaire étranger.
7:50 [Réseau International] (F)
Syrie : Allocution de Walid al-Mouallem devant la 74ème session de l’Assemblée générale de l’ONU
Nous nous réunissons aujourd’hui à un moment où l’image du Monde paraît très sombre étant donné que les bases sur lesquelles reposait l’organisation des relations internationales politique, économique, juridique et sécuritaire sont exposées à un danger sans précédent depuis la création de cette organisation ; que les conflits et les menaces à la paix et à la sécurité internationales s’intensifient ; que les probabilités de la guerre l’emportent sur celles de la paix ; que l’équilibre de l’économie mondiale se dirige vers l’inconnu ; que la violation des conventions et des traités internationaux est devenue monnaie courante et que l’utilisation de moyens illégaux en droit international, tels le soutien au terrorisme et l’imposition de blocus économiques, ne suscite plus ni protestation, ni condamnation.
05.10.2019
9:55 [Press TV] (F)
Un système d`alerte de missile balistique russe en Chine?
Le président russe a déclaré qu`il aiderait à construire un système d`alerte de missile balistique en Chine. S’exprimant jeudi 3 octobre au sommet du club international de Valdaï, le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré que son pays contribuerait à renforcer les capacités de la Chine en matière de missiles. Selon le quotidien britannique The Guardian, Poutine a déclaré lors de la conférence que la Russie aiderait la Chine à se doter d`un système d`alerte de missile balistique. « Le déploiement de ce système augmenterait considérablement les capacités défensives de la Chine », a-t-il ajouté.
9:09 [Entre la plume et l`enclume] (F)
Argentine, terre promise pour Israël?
A la veille des élections primaires annonçant le probable retour du péronisme lors des élections présidentielles qui se dérouleront le 27 octobre, au milieu d`une crise économique et financière qui remet sur le tapis la question de l`endettement, la cause israélienne n`est plus si facile à défendre...
03.10.2019
10:02 [Khamenei] (E)
With utmost seriousness, we will continue reducing our JCPOA commitments: Imam Khamenei
The members of the High Council of the Commanders of the IRGC met with the Commander-in-Chief of the Armed Forces— Ayatollah Khamenei— this morning October 2, 2019. In this meeting, the Supreme Leader stressed that the policies of the United States to pressure Iran have miscarried and said: The Americans failed in their Maximum Pressure policy. They assumed if they apply the policy of Maximum Pressure on Iran, Iran would accept to compromise with them. To this moment, by God’s grace and power, they learned Maximum Pressure only afflicted themselves with problems.
02.10.2019
11:38 [Strategic Culture Foundation] (E)
Culture Wars, Foreign Policy Wars – When They Meet, They Clash
We all can be only too aware of the so-called ‘culture wars’, which are rending Britain, the US and Europe apart. We can see plainly this fracture, around which are arranged the two warring armies: On one side fly the banners of the Enlightenment ideal of ‘incontrovertible’ reason, from which the leap the idols of technology, of cosmopolitan homogeneity – and too, the ‘progressive agenda’: i.e. the embrace of human rights, rights of immigration, diversity, ecology and gender politics. And on the other front, those like Philosopher Johann Gottfried Herder, who considered the great imperialists such as Charlemagne — the “villains of history” who “stomped out native cultures.”
11:24 [Strategika 51] (F)
L’Ukrainegate a mis à nu la corruption générée par les guerres hybrides de l’Empire
Le véritable enjeu du vrai faux scandale baptisé “Ukrainegate” n’est ni la présidence de Donald Trump ni une quelconque confirmation de la méga-corruption des élites politiques US. Le véritable enjeu de l’Ukrainegate est la mise à nu des magouilles bellicistes de l’État profond US et ses ramifications européennes dans la crise ukrainienne. Le fils de Joe Biden ne faisait pas que du business en Ukraine. Il faisait partie du maillon d’une longue chaîne responsable du financement, du recrutement, de la formation et l’encadrement d’unités combattantes prônant une idéologie pro-nazie afin de lutter contre la Russie.
104 Einträge

Warning: fopen(inc/cache/kat_135__0_.html): failed to open stream: Permission denied in /www/htdocs/w005cd3a/inc/cache.class.php on line 43
Sie wollen Ihre Artikel / Videos / Reportagen über Net News Global weiterverbreiten? Nutzen Sie unseren Postkasten.
You want to spread your news, videos or articles? Submit them!