Dejan Radonjic : « J’espère vraiment que la paix viendra bientôt »


Par Aris Barkas/ barkas@eurohoops.net

Nous aimons dire et écrire que la politique et le sport ne doivent pas être mélangés mais ce n’est pas le cas habituel. Cela a été prouvé une fois de plus dans le match entre Zalgiris Kaunas et Crvena Zvezda. Lors d’une soirée dédiée à la légende de l’équipe Paulius Jankunas qui a disputé son dernier match en EuroLeague, le résultat final a laissé un goût amer à tout le monde.

Les Serbes n’ont pas voulu brandir une banderole avec le message « stop war » aux couleurs de l’Ukraine avant le début du match provoquant un tollé chez les supporters lituaniens mais aussi sur les réseaux sociaux.

Cependant, comme l’a tweeté le capitaine de Zvezda Luka Mitrovic et le journaliste local Marius Milasius, les joueurs de Zvezda ont été accueillis avec un drapeau de l’OTAN. En 1999, l’OTAN a mené une campagne de bombardements aériens contre la République fédérale de Yougoslavie pendant la guerre du Kosovo.

« J’espère vraiment que la paix viendra bientôt. C’est ça, » L’entraîneur monténégrin de Crvena Zvezda, Dejan Radonjic, a déclaré après le match.

Le Slovène Jure Zdovc, l’entraîneur-chef de Zalgiris a ajouté : « Ce n’est pas à moi de commenter. C’est encore du sport. Chacun a son avis. Cependant, je crois que ce n’est pas leur opinion personnelle. Il vient du haut sur ce qui doit être fait. Je veux ajouter que ces provocations nous ont aidés en première mi-temps, mais en seconde mi-temps, ils se sont surmotivés ».

Et le grand homme de Zvezda, Aaron White, a confirmé via twitter l’opinion de Zdovc.