Anthony Edwards des T-Wolves affirme que le HC Chris Finch n’est pas dans son rôle pendant la mi-temps contre les Kings.

Image courtoisie : Elise Amendola/Associated Press

Il peut sembler étonnant, mais peut-être aussi étrange, qu’une seule et unique action d’un entraîneur principal puisse littéralement changer le résultat des performances d’une équipe.

Le joueur vedette des Minnesota Timberwolves, Anthony Edwards, s’est adressé aux médias après leur combat contre les Sacramento Kings, affirmant que leur mentor, Chris Flinch, criait pendant la pause de la mi-temps.

Comme l’a indiqué le journaliste Dane Moore, Edwards a déclaré que cette action « hors de son caractère » de Flinch a convaincu la meute de renverser la situation et de remporter le match à force d’efforts.

« Vous avez Finchy qui hurle. Ce n’est pas lui. S’il fait ça, on se dit ‘d’accord, on doit se resserrer’. Mec, on ne peut pas avoir Finchy ici qui ne joue pas son rôle. »

Les Kings menaient de quatre points après les deux premières périodes, 48-44, mais Edwards et Karl Anthony-Towns ont propulsé les T-Wolves avec un total de 48 marqueurs et 11 planches pour une victoire à domicile de 107-97.

Après avoir débuté la 75e saison avec de grands espoirs et un moral au beau fixe, Minnesota affiche actuellement un bilan de 5-9 et occupe la 12e place de la Conférence Ouest, très serrée. Ils continueront à défendre la pelouse du Target Center et à grimper au classement contre les San Antonio Spurs, qui arrivent jeudi.

Source link