Net News Global geht mobil     
 15.12.19 4:40  Postkasten |  Impressum 
Welt - Lateinamerika
14.12.2019
0:49 [Infoguerre] (F)
Honduras, de la guerre préventive au coup d’Etat préventif
“Somoza est peut-être un fils de pute, mais c’est notre fils de pute”, cette phrase fut prononcée par Franklin Roosevelt en 1939 en se référant à Anastasio Somoza Garcia, le sanguinaire dictateur qui a gouverné le Nicaragua entre 1937 et 1947. Elle illustre également le relativisme moral que les Etats-Unis d’Amérique utilisent pour défendre leurs intérêts et leur hégémonie et en même temps de démolir les régimes qu’elle estime aller à l’encontre de leurs intérêts.
11.12.2019
15:43 [Pars Today] (F)
Bolivie: brigade de la mort signée Mossad
L`ancien président de la Bolivie a attaqué le gouvernement provisoire pour avoir « demandé à Israël de l`aider dans la guerre civile contre les opposants ». L’ancien président bolivien, Evo Morales, révèle que le gouvernement provisoire a appelé Israël à contrer la révolte indigène contre le retour de la mainmise US en Bolivie. Dans un tweet, Morales qui a été poussé à la démission au terme d`un scénario signé CIA/Mossad, écrit : « Le gouvernement provisoire a appelé les Israéliens à lui venir en aide pour réprimer ses opposants. Les putschistes ont opté pour la violence. Ils n’ont pas respecté la liberté, la dignité et l’identité du pays en invitant un pays étranger à intervenir dans les affaires de la Bolivie. C`est leur façon pour provoquer la dissension parmi les Boliviens. »
09.12.2019
0:39 [Histoire et Société] (F)
Que se passe-t-il en Bolivie? Est-ce que la situation est en train d’évoluer?
La Chambre des députés de Bolivie a approuvé vendredi une loi sur les garanties constitutionnelles qui vise à sauvegarder les droits de l’ homme de ceux qui sont persécutés par le régime de facto installé après le coup d’ Etat contre le président légitime Evo Morales . La législation, qui a été envoyée au Sénat pour étude et approbation éventuelle, vise à protéger les législateurs, les syndicalistes, les dirigeants sociaux et les paysans, les chefs de quartier et les citoyens mobilisés qui sont actuellement persécutés. La loi a été envoyée au Sénat pour approbation finale, mais le régime de facto présidé par la sénatrice Jeanine Áñez a déjà annoncé qu’elle opposerait son veto à la loi.
0:17 [Histoire et Société] (F)
La croisade des États-Unis contre la coopération médicale internationale de Cuba
Comme nous l’avions dénoncé dans la Déclaration MINREX du 29 août 2019, le gouvernement des États-Unis mène depuis l’année dernière une campagne intense et insultante contre la coopération médicale offerte par Cuba, une campagne assortie de menaces de sanctions à l’encontre de dirigeants cubains et de pressions exercées contre les États bénéficiaires de cette aide afin qu’ils y renoncent. Dirigée au moindre détail par le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, cette campagne est menée avec la participation active de sénateurs et de membres du Congrès associés à la mafia anticubaine de la Floride et à plusieurs fonctionnaires frénétiques du Département d’État.
07.12.2019
0:49 [MIRASTNEWS] (F)
Lula et Rousseff acquittés du prétendu financement illégal de partis
La justice brésilienne a acquitté les ex-présidents Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2011) et Dilma Rousseff (2011-2016), entre autres, dans le dossier du « gang » du Parti des travailleurs (PT), dans lequel l’accusation les accusait d’avoir formé une organisation criminelle pour financer le groupe politique. Le juge fédéral Marcus Vinicus Reis Bastos a acquitté les accusés Luiz Inacio Lula da Silva, Dilma Rousseff, Antonio Palocci, Guido Mantega et Joao Vaccari Neto. Palocci et Mantega étaient des ministres de l’économie des gouvernements de Lula et de Rousseff, tandis que Vaccari Neto était le trésorier du PT.
05.12.2019
0:16 [El Correo] (F)
La nouvelle avancée fondamentaliste en Amérique Latine et en Europe
Le modèle de contrôle hégémonique prévu [par les Etats-Unis d’Amérique] pour l’Amérique Latine est composé d’ancrages médias, de tribunaux, d’agences d’espionnage (locales et internationales) et de dispositifs de manipulation numériques basés sur l’intelligence artificielle et les technologies Big Data. Dans plusieurs pays d’Amérique Latine, s’ajoute à cette combinaison, l’action développée par les secteurs évangéliques fondamentalistes, ayant des racines et des ramifications dans les sphères les plus rétrogrades de Washington.
02.12.2019
23:01 [Bolivar Infos] (F)
Bolivie : Les nouveaux croisés
Sur la poitrine du putschiste Luis Fernando “Macho” Camacho, à la hauteur du cœur, il y a une croix potencée verte. C`est l`emblème de l`Union des Jeunes de Santa Cruz (UJC), une organisation paramilitaire de l`oligarchie bolivienne raciste, séparatiste et anticommuniste qui a des relations qui vont des franquistes aux groupes néonazis qui prolifèrent en Europe de l`Est en passant par le bourreau de la Gestapo Klaus Barbie et qui opère à Santa Cruz de la Sierra depuis plus de 60 ans.
01.12.2019
22:37 [Sputnik news] (F)
Le Président brésilien accuse DiCaprio d`avoir provoqué des incendies en Amazonie
Jair Bolsonaro a accusé Leonardo DiCaprio d`être à l`origine d`incendies dans la forêt amazonienne, sans pour autant fournir une seule preuve à l’appui. Selon lui, l’acteur paie des ONG pour qu’elles filment les feux afin de récolter des dons.
29.11.2019
23:19 [Histoire et Société] (F)
Interview de Evo Morales par Rafael Correa ‘traduit en français)
Le 28 novembre 2019, Eco Morales est interviewé par Rafael Correa, ex président de l’Equateur dont le sucesseurs, Lenin Moreno est passé dans le camp de l’oligarchie et des Etats-Unis. C’est un pays qui a des traits communs avec la Bolivie en particulier une forte présence indienne. Mais comme le note Corréa, le fait d’être indien n’explique pas tout dans le coup d’Etat .
27.11.2019
12:04 [Bolivar Infos] (F)
Bolivie : Evo Morales explique pourquoi il renonce à se présenter aux nouvelles élections
Evo Morales a évoqué dans une conversation avec Página/12 des héros de l`histoire comme Tupac Katari, l`aymara rebelle qui, avant d`être exécuté, en 1781, a dit : « Je reviendrai et je serai des millions. » ou comme un autre aymara, Zárate Willka, qui a dirigé un soulèvement contre les conservateurs en 1899 mais il a surtout fait une annonce : pour contribuer à la pacification de la Bolivie, il ne sera pas candidat aux prochaines élections.
24.11.2019
17:25 [Histoire et Société] (F)
https://reseauinternational.net/fernandez-invite-morales-a-sa-prise-de-fonction-pas-jeanine-anez/
Le 10 décembre, Alberto Fernández, péroniste de centre-gauche, sera intronisé en tant que nouveau président argentin. L’ex-président bolivien, Evo Morales a été invité à l’événement et non la présidente de transition, Jeanine Áñez, selon un reportage du journal de Buenos Aires Clarín. Ce matin-là, à Rio de Janeiro, le groupe de travail de Fernández a été contacté et il a confirmé qu’Áñez n’était pas prévue parmi les invités pour ne pas avoir été reconnu par le chef de l’État sortant, Mauricio Macri. En outre, le gouverneur élu a décrit Morales comme victime d’un « coup d’État »
21.11.2019
19:37 [El Correo] (F)
Le Néofascisme, phase dure du néolibéralisme
Il y a un an, les élites putschistes du Brésil ont agi au sein de l’Etat de droit afin de ne pas avoir à légitimer le programme néolibéral dans les urnes. Ils ont mobilisé l’appareil judiciaire, emprisonné Lula et lui ont interdit d’être candidat. Quelle droite représente le gouvernement Bolsonaro ? « L’étonnement devant ces phénomènes doit servir à produire des connaissances utiles sur le plan politique et à ne pas tomber dans la paralysie du fait que les choses que nous vivons sont ‘encore’ possibles au XXIe siècle », déclare Diego Sztulwark dans la préface de son livre « La ofensiva sensible »
20.11.2019
17:14 [El Correo] (F)
Bolivie et Amérique Latine : La guerre aux « hordes » indigènes
La reconnaissance rapide des États-Unis aux Forces Armées Boliviennes pour leur participation au coup d’État qui a expulsé le président Evo Morales du gouvernement n’est pas une surprise, elle ne fait que suivre une ligne cohérente de défense des intérêts économiques et géopolitiques. Lorsque nous parlons de l’influence du Commandement Sud dans les affaires de nos pays, il n’y a pas toujours conscience de l’importance de la région pour les États-Unis d’Amérique. Le Commandement Sud lui-même est une source d’information fondamentale, à la fois à travers les présentations de son Commandant devant les commissions du Sénat de son pays que par les documents publics sur la stratégie.
16.11.2019
8:58 [Bolivar Infos] (F)
Bolivie : Un partisan d`Evo Morales président de la Chambre des Députés
Sergio Choque, le chef du groupe majoritaire à l`assemblée Législative, le Mouvement Vers le Socialisme (MAS), a été élu président de la Chambre des Députés. Choque a fait savoir qu`il est arrivé à un consensus entre le groupe parlementaire du MAS et le député Inés López, du groupe Unité Démocrate (UD) pour avoir le soutien de l`assemblée plénière pour être président de la Chambre des Députés pour cette période législative.
13.11.2019
22:19 [Sputnik News] (F)
Evo Morales confie que son asile politique au Mexique lui a «sauvé la vie»
Après son atterrissage à l’aéroport de Mexico, le Président démissionnaire Evo Morales a déclaré que l’asile dans ce pays lui avait sauvé la vie. Il a également accusé ses rivaux politiques d’avoir essayé de soudoyer ses propres services de sécurité en leur proposant 50 millions de dollars.
8:24 [Réseau International] (F)
L’ex-Président brésilien Lula autorisé à sortir de prison
Le tribunal brésilien a acté ce 8 novembre la remise en liberté de l’ancien Président Luiz Inacio Lula da Silva âgé de 74 ans, qui purgeait sa peine pour corruption. Il est sorti à pied du siège de la police fédérale, selon les journalistes de l’AFP. Un juge brésilien a autorisé vendredi la sortie de prison de l’ex-Président Lula, qui va être libéré après un arrêt rendu la veille par la Cour suprême, selon l’ordre de libération consulté par l’AFP. De nombreux soutiens de Lula da Silva se sont réunis ce vendredi 8 novembre près de la prison de Curitiba où l’ancien Président était incarcéré, attendant sa remise en liberté.
12.11.2019
19:30 [Russie politics] (F)
Billet du jour : la Bolivie, de la numérisation du vote à la virtualisation du pouvoir
Evo Morales, président bolivien réélu, fut poussé à quitter le pouvoir sous la pression de l`opposition, de la police et de l`armée. En Bolivie, comme dans de nombreux pays, au nom du culte de la technologie, qui est censée garantir la démocratie - a priori, le processus électoral est électronique. C`est-à-dire virtuel. Même si vous êtes certains d`avoir obtenu plus de voix, aucun nouveau décompte n`est possible. De la virtualité des élections à la virtualité du pouvoir, la Bolivie ouvre la voie. Et espérons, les yeux. Le Brésil, inquiet, réfléchit à revenir aux bulletins papiers.
19:05 [Press TV] (F)
Les USA se vengent de leur cuisant échec au Venezuela
Après avoir lamentablement échoué au Venezuela, les Etats-Unis se défoulent en Bolivie: Dans la nuit de dimanche à lundi, le commandant en chef de l`armée bolivienne, le général Williams Kaliman, a exigé au président Evo Morales de démissionner «pour le bien de la Bolivie», une Bolivie qui quelques jours plutôt avait réélu Morales avec 47.07% des voix contre 36.51% allant à son adversaire centriste, soit 10 points d`écart.
18 Einträge

Warning: fopen(inc/cache/kat_60_fr_0_.html): failed to open stream: Permission denied in /www/htdocs/w005cd3a/inc/cache.class.php on line 43
Zitat des Tages
Denn wir haben wahrlich keinen Rechtsanspruch auf Demokratie und soziale Marktwirtschaft auf alle Ewigkeit.
Angela Merkel, Festveranstaltung "60 Jahre CDU", 16.Juni 2005