Syrien - Mythos einer "friedlichen Revolution" / Leader of the Green Committees Movement Addresses the World / Krieg gegen Libyen / Fact: Giant crime against Libya / US-Regime-Change Kampagne gegen Syrien / Al Jazeera / Tunisia’s “jasmine revolution”

Er sagte mir: Wir werden 7 Länder angreifen und deren Regierung in innerhalb von 5 Jahren stürzen. Wir werden mit dem Irak beginnen, und dann nehmen wir uns Syrien, Libanon, den Sudan, Libyen, Somalia und abschließend den Iran vor.
  Wesley Clark
 17.11.19 3:22                      Postkasten |  Datenschutz |  Impressum 

Suche


Archiv

Zum Archiv von Net News Global hier klicken

Themen - Kategorie (diesen Monat/24h)

Verantwortlicher

Marcel

Gründer & Konzept

Udo Schreiber

Moderatoren

Alfred

Free Will

Folker

Heiner

HeKaTe

Jochen

Montag

Peter

Robert Seib

siouxie

Ulla

Design & Code

created by

©webbuilders.de

13.11.2019
22:19 [Sputnik News] (F)
Evo Morales confie que son asile politique au Mexique lui a «sauvé la vie»
Après son atterrissage à l’aéroport de Mexico, le Président démissionnaire Evo Morales a déclaré que l’asile dans ce pays lui avait sauvé la vie. Il a également accusé ses rivaux politiques d’avoir essayé de soudoyer ses propres services de sécurité en leur proposant 50 millions de dollars.
8:24 [Réseau International] (F)
L’ex-Président brésilien Lula autorisé à sortir de prison
Le tribunal brésilien a acté ce 8 novembre la remise en liberté de l’ancien Président Luiz Inacio Lula da Silva âgé de 74 ans, qui purgeait sa peine pour corruption. Il est sorti à pied du siège de la police fédérale, selon les journalistes de l’AFP. Un juge brésilien a autorisé vendredi la sortie de prison de l’ex-Président Lula, qui va être libéré après un arrêt rendu la veille par la Cour suprême, selon l’ordre de libération consulté par l’AFP. De nombreux soutiens de Lula da Silva se sont réunis ce vendredi 8 novembre près de la prison de Curitiba où l’ancien Président était incarcéré, attendant sa remise en liberté.
12.11.2019
19:30 [Russie politics] (F)
Billet du jour : la Bolivie, de la numérisation du vote à la virtualisation du pouvoir
Evo Morales, président bolivien réélu, fut poussé à quitter le pouvoir sous la pression de l`opposition, de la police et de l`armée. En Bolivie, comme dans de nombreux pays, au nom du culte de la technologie, qui est censée garantir la démocratie - a priori, le processus électoral est électronique. C`est-à-dire virtuel. Même si vous êtes certains d`avoir obtenu plus de voix, aucun nouveau décompte n`est possible. De la virtualité des élections à la virtualité du pouvoir, la Bolivie ouvre la voie. Et espérons, les yeux. Le Brésil, inquiet, réfléchit à revenir aux bulletins papiers.
19:05 [Press TV] (F)
Les USA se vengent de leur cuisant échec au Venezuela
Après avoir lamentablement échoué au Venezuela, les Etats-Unis se défoulent en Bolivie: Dans la nuit de dimanche à lundi, le commandant en chef de l`armée bolivienne, le général Williams Kaliman, a exigé au président Evo Morales de démissionner «pour le bien de la Bolivie», une Bolivie qui quelques jours plutôt avait réélu Morales avec 47.07% des voix contre 36.51% allant à son adversaire centriste, soit 10 points d`écart.
08.11.2019
12:12 [Le Grand Soir] (F)
Chili : comment en est-on arrivé à ce point ?
La situation chilienne interroge aujourd’hui pour quiconque connaît le pays et sans doute, pour des millions de Chiliennes et de Chiliens. Non pas sur la situation économique que nous pouvons expliquer assez aisément, et nous y reviendrons, mais sur le rejet de la population à l’égard des Forces Armées et des Carabiniers quant aux multiples exactions dont il se sont rendus coupables dans les trois dernières semaines. Mais pour tenter de le comprendre, il faut se reporter un demi-siècle en arrière.
05.11.2019
21:21 [Bolivar infos] (F)
Bolivie : 16 enregistrements prouvent les liens des représentants civils avec les plans d`agitation des Etats-Unis
Au milieu de la crise actuelle sont apparus 16 enregistrements audio de conversations dans lesquelles on entend des dirigeants civils, des dirigeants politiques et d`ex-militaires en service passif parler de plans d`agitation sociale avant et après les élections générales pour éviter la réélection du président Evo Morales, selon des médias digitaux.
03.11.2019
11:59 [Histoire et Société] (F)
Approuvé : les présidents du Mexique pourraient être jugés pour corruption
Les deux constitutions qui accordent le plus de privilège au président de la République sont la française et la mexicaine. Le nouveau président López Obrador (AMLO) a décidé de remettre en cause certains de ces privilèges, ceux qui touchent à la corruption. C’est une véritable lutte qu’Obrador a entamée y compris parfois contre son propre parti pour assainir la vie politique, réduire les pouvoir du président d’être au-dessus des lois et c’est son premier succès d’importance. Cela fait partie de ce mouvement multiforme qui se déroule en Amérique latine et dont on ne parle pas en France, si ce n’est pour appuyer les corrompus et les États-Unis.
02.11.2019
8:45 [Réseau International] (F)
Les États-Unis et l’OEA parient sur la déstabilisation de la région, mais rencontrent la résistance populaire
Il était évident que le « paquet » équatorien et la tentative de coup d’État en Bolivie allaient provoquer de fortes tensions sociales et des émeutes. D’où le scénario peu original que Cuba et le gouvernement vénézuélien de Nicolás Maduro sont à blâmer. Pour la droite, c’est toujours la faute des autres : jamais de leurs plans de misère et de faim pour la grande majorité. Mais ce que les « scénaristes » US n’avaient peut-être pas prévu, c’est la force et la résilience de la réaction indigène et populaire en Équateur et l’explosion chilienne qui a suivi le réveil des Argentins au cours des élections primaires le 11 août. Et, en Uruguay, ils n’ont toujours pas trouvé la formule pour déloger le Front Large du gouvernement, après 14 ans au pouvoir.
28.10.2019
7:30 [Le Grand Soir] (F)
Chili : les grandes avenues s’ouvrent enfin
Quelques jours après que le président Sebastián Piñera a qualifié ceux qui manifestent contre ses politiques de poignées de délinquants, le préfet de Santiago a dû reconnaître hier que plus d’un million de personnes étaient descendues dans les rues de la capitale pour exiger la fin du modèle néolibéral suffocant imposé par le dictateur Augusto Pinochet dans les années 1970, maintenu et même intensifié par tous les gouvernements élus depuis le retour de la démocratie en 1990. La journée de protestations, soutenue par des centaines de milliers de personnes dans d’autres régions du pays, a été jusqu’à maintenant le point culminant du plus grand soulèvement populaire de la nation andine depuis la fin de la dictature, il y a trois décennies.
24.10.2019
19:33 [Bolivar Infos] (F)
Bolivie : Evo Morales élu au premier tour
Lundi, le Tribunal suprême Electoral (TSE) a annoncé les résultats préliminaires et a indiqué que sur 95,3% des bulletins dépouillés, Morales obtenait 46.86% des voix valides avec une tendance ascendante contre 36.72% pour Carlos Mesa, ce qui fait un écart de 10,14 points et est suffisant pour qu`il soit élu au premier tour. Selon la loi bolivienne, faute de majorité absolue, un candidat peut être élu au premier tour s`il obtient au moins 40% des voix valides et un écart de 10 points ou plus par rapport au second. Il n`y aura donc pas de second tour.
22.10.2019
8:06 [Réseau International] (F)
Mouvements populaires spontanés : entre spontanéité et transformation
Depuis les dernières décennies du siècle dernier, nous avons assisté à un déclin progressif mais permanent des partis politiques traditionnels. C’est vrai aussi bien pour la droite que pour la gauche. Les populations font preuve d’une lassitude croissante par rapport aux formes traditionnelles de la « politique professionnelle », proposées par des technocrates, des bureaucrates toujours éloignés du peuple, des « menteurs de métier ».
20.10.2019
11:25 [Bolivar Infos] (F)
Le FMI ne combat pas les incendies financiers, il met de l’huile sur le feu
Les rues de Quito tremblent entre les aspirations et la répression. L’odeur du gaz lacrymogène et les cris de liberté se répercutent de la même façon d’un point à un autre de la ville. L’état d’urgence du président Lenín Moreno (3 octobre) et le couvre-feu (12 octobre) donnent plus d’autorité aux hommes armés mais malgré les centaines de manifestants blessés et au moins 5 morts, la violence n’a pas brisé l’enthousiasme de la rue. Les protestations continuent. Les possibilités de Moreno vont rapidement s’épuiser. L’oligarchie et le fonds Monétaire International (FMI) -avec un clin d’oeil de la Maison Blanche – pourraient lui demander de démissionner. Ils veulent que leur partenaire soit crédible.
11:23 [RT] (F)
Chili : l`état d`urgence après des manifestations violemment réprimées
Incendies, dégradations, affrontements, la situation a brutalement dégénéré à Santiago, au Chili, après qu`une augmentation du prix des tickets de métro a entraîné d`importantes manifestations. Le président a décrété l`état d`urgence. Des manifestations de protestation contre l`augmentation des prix des transports ont rapidement dégénéré de manière spectaculaire à Santiago, au Chili, le 18 octobre. Le président du pays, Sebastián Piñera, a décrété l`état d`urgence et fait appel à l`armée dès la fin de journée face au chaos qui s`est abattu sur la capitale. Il a annoncé à cet égard avoir nommé un général de division à la tête de la défense nationale.
17.10.2019
8:19 [Réseau International] (F)
Le gouvernement équatorien suspend le décret 883 devant les pressions populaires
Les Équatoriens ont célébré ce dimanche soir l’abrogation du décret controversé 883, publié par le Président Lénine Moreno le 2 octobre qui mettait en œuvre des mesures d’austérité après un accord financier avec le Fonds Monétaire International (FMI).
11.10.2019
9:25 [Réseau International] (F)
La droite enflamme la région : explosions sociales, réalité réelle et réalité virtuelle
Les politiques néolibérales de plusieurs gouvernements de droite dans notre région ont suscité des protestations et des bouleversements sociaux. Les manifestations de rue en Équateur, au Pérou, en Argentine, au Brésil, entre autres, ont en commun le rejet des politiques économiques néolibérales, promues par Washington et le Fonds Monétaire International, la répudiation de la corruption des dirigeants politiques et les abus des entreprises.
9:07 [Réseau International] (F)
Des milliers d’Équatoriens protestent contre le « paquet » néolibéral de Lenín Moreno
La population exige l’ouverture d’un processus politique démocratique qui remettrait en cause le « néolibéralisme par surprise » du président, qui fait le contraire de ce qu’il a promis dans la campagne. Le mardi 2 octobre, à 20 heures, l’Équateur était paralysé devant la télévision pour écouter le président Lenín Moreno décrire les principales mesures du « paquet » tant attendu. Comme s’il s’agissait d’un voyage dans le temps, plus particulièrement d’un retour aux années 1990, nous avons assisté au retour d’un ajustement antisocial, mené par le Fonds Monétaire International et appliqué dans le cadre du Consensus de Washington, qui a plongé l’Amérique Latine dans la « décennie perdue ».
06.10.2019
8:40 [Réseau International] (F)
Venezuela – Chronique d’une intervention annoncée
Depuis longtemps, j’annonce la possibilité d’une intervention militaire US au Venezuela, non pas par don de voyance, mais par l’expérience que nous, Latino-américains, avons. L’activation du TIAR est une nouvelle grave, indésirable et malveillante et confirme que les États-Unis, par le biais du gouvernement mercenaire de la Colombie, prennent des mesures pour légitimer une intervention militaire au Venezuela. Un traité qui n’a servi qu’à faire couler le sang sur nos terres américaines. Le Guatemala, le Nicaragua, Cuba, la République Dominicaine, Haïti, la Grenade, le Panama et l’Argentine sont, entre autres, les victimes de l’action des États-Unis, utilisant le TIAR.
04.10.2019
20:32 [Venezuela en Vivo] (F)
Comprendre la guerre qui vient : 4e partie (4/5)
4e partie : Éléments étrangers de l’armée des ombres (paramilitaires, mercenaires et forces spéciales) Le 14 mars 2018, Erick Prince, le fondateur de l’entreprise militaire privée Blackwater, réunissait une centaine de personnalités dans son ranch de Virginie. L’invité d’honneur, ce jour-là, n’était autre que Oliver North, figure principale avec Elliott Abrams –l’actuel envoyé spécial des USA pour le Venezuela- de la sale guerre contre le Nicaragua dans les années 80 (1). Ce retour de Erick Prince sous le feu des projecteurs, après sa mise à l’écart des administrations états-uniennes (tout comme son collègue Abrams), aurait dû être un signal d’alerte. Mais ce n’est qu’un an plus tard que l’on apprendra que le fondateur de Blackwater se disposait à recruter 5000 mercenaires pour le compte de Juan Guaido
03.10.2019
9:24 [Sputnik News] (F)
Regain de violence en Haïti: «les jours du Président Moïse sont comptés»
La perle des Antilles est à nouveau plongée dans le chaos. Émeutes, forces de l’ordre attaquées, commissariats incendiés: quelles sont les causes de ce nouvel embrasement en Haïti? Sputnik fait le point sur la situation avec Franck Vaneus, avocat haïtien, fondateur du cabinet Équité et Droit à Port-au-Prince.
9:18 [Le Saker francophone] (F)
Venezuela. Comprendre la guerre qui vient (3/5)
Le storytelling occidental laisse entrevoir la situation au Venezuela comme un conflit interne où s’opposent deux armées, deux légitimités, deux présidents. D’un coté, les «défenseurs de la démocratie» de l’autre, les tenants de la «dictature maduriste», défendue par une armée en lambeaux et une garde prétorienne russo-cubaine (1). Ce récit médiatique permet de passer sous silence la robustesse des forces armées bolivariennes et le soutien non négligeable dont bénéficie le chavisme au sein de la population. Qui plus est, il élude complètement les enjeux géopolitiques et les ingérences prédatrices des Etats-Unis et de leurs complices internationaux.
20 Einträge

Warning: fopen(inc/cache/kat_60_fr_0_.html): failed to open stream: Permission denied in /www/htdocs/w005cd3a/inc/cache.class.php on line 43
Sie wollen Ihre Artikel / Videos / Reportagen über Net News Global weiterverbreiten? Nutzen Sie unseren Postkasten.
You want to spread your news, videos or articles? Submit them!